• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Ecole militaire d’administration : Trente officiers de 12 nationalités africaines reçoivent leur diplôme

    mercredi 21 juin 2017 , par Assane Koné

    Trente officiers de 12 nationalités africaines viennent de boucler leur cycle de formation des officiers d’administration, à l’Ecole militaire d’administration à Koulikoro. Le mercredi 21 juin 2017, le Colonel-major Cheickna Bathily, Sous-chef d’Etat-major Général de la logistique, représentant le Chef d’Etat-major Général des Armées, a présidé la cérémonie de remise des diplômes aux officiers stagiaires de la 19ème promotion du cours d’application des officiers de l’Ecole militaire d’administration (EMA).

    Ils sont trente et originaires de 12 états africains. Ils sont tous officiers d’armée. Après un séjour studieux à l’école d’administration militaire de Koulikoro, ils étaient à l’honneur le 21 juin 2017. En présence de plusieurs chefs militaires, ils ont reçu leur parchemin qui atteste du succès et de la qualité de leur formation.

    En plus du Colonel-major Cheickna Bathily, Sous-chef d’Etat-major Général de la logistique, représentant le Chef d’Etat-major Général des Armées, la cérémonie a enregistré la présence du représentant de l’Inspecteur Général des Armées et services, le Directeur des Ecoles militaires, le Commandant du Centre d’instruction Boubacar Sada Sy, le Chef d’Etat major de l’armée de l’Air, les Attachés de Défense et Conseillers des affaires militaires des pays amis du Mali, les représentants de l’EUTM au Mali, les représentants de l’opération Barkane au Mali, les représentants de la Minusma, etc.

    La cérémonie de sortie de la 19ème promotion du cours d’application des officiers de l’école militaire d’administration, qui a pour parrain l’intendant Général de Brigade Cheick Fanta Mady Maïga, s’est déroulée en 5 actes : Présentation des drapeaux des 12 nationalités de la 19ème promotion, Discours du Directeur de l’EMA et Présentation du parrain, Proclamation des résultats, Remise des insignes et des diplômes aux 3 premiers et Remise des insignes et des diplômes aux autres éléments de la promotion.

    En sa qualité de Directeur de l’école militaire d’administration, le Colonel Commissaire Mamadou Koné, a salué et remercié, le Sous-chef d’Etat-major Général de la logistique, représentant le Chef d’Etat-major Général des Armées, pour l’intérêt qu’il accorde à la formation des cadres militaires africains et pour son engagement à pérenniser, les acquis fondamentaux de l’EMA. Il a aussi remercié le Directeur des Ecoles militaires et le commandant du Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy et tous les Commandants des Ecoles militaires, pour leur franche collaboration et leur concours constant pour la réussite des activités scolaires de l’EMA.

    Qui est l’intendant Général de Brigade Cheick Fanta mady Maïga, parrain de la 19ème promotion de l’EMA ?

    Il a ensuite levé le voile sur le riche parcours militaire de l’intendant Général de Brigade Cheick Fanta Mady Maïga, parrain de la 19ème promotion de l’EMA.

    « Né à Bamako, ce jour bénit du 17 mars 1953, l’intendant Général de Brigade Cheick Fanta Mady Maïga, appelé affectueusement ‘’ le Grand Baobab’’ car reconnu, pour son humanisme naturel, son humanité et sa grande sagesse, est cité en tête de liste de cette bonne race des officiers d’administration qui continuent de faire à ce jour la richesse et le bonheur de notre armée », a déclaré le Directeur de l’EMA. Avant d’ajouter que le Parrain de la 19ème promotion est officier général émérite, doué d’une grande sagacité et d’une personnalité hautement pondérée et réfléchie. Selon lui, il est l’incarnation évidente et vivante d’une impressionnante valeur militaire. Pour l’attester, il a rappelé ses nombreuses distinctions nationales et les prestigieuses fonctions militaires et diplomatiques.

    Il a ensuite rappeler que c’est en 1977 que le Parrain de la 19ème promotion de l’EMA est sorti de l’école militaire interarmes, avec le grade de Sous-lieutenant. « Jeune lieutenant dynamique, intègre et compétent, il est envoyé successivement en stage à l’Ecole supérieure de gestion du matériel à Bourges en France, où il est reçu major de la promotion des officiers étrangers en 1979 et aux cours de perfection des officiers du matériel dans la même école en France de 1983 à 1984 », a-t-il rappelé. Avant d’ajouter qu’ « Officier intelligent, performant et rigoureux, il entreprit les cours d’intendant à l’école supérieure d’intendance de Koulikoro, d’où il sort avec son diplôme d’intendant militaire et un DEA en administration et finances en 1987 ».

    Le Colonel Commissaire Mamadou Koné dira que le parrain de la 19ème promotion de l’EMA deviendra successivement commandant en 1990, Lieutenant-colonel en 1995, colonel en 1999 et enfin Général de Brigade en 2010.

    « Homme de dialogue jouissant d’une douce ténacité et d’une lucidité exemplaire, il est nommé successivement attaché de défense en Turquie et en Algérie de 2001 à 2006 », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter qu’il a occupé plusieurs fonctions de l’administration et du matériel militaire avant d’être propulsé aux hautes fonctions de directeur administratif et financier du Ministère de la défense et des Anciens Combattants. « C’est à ce haut sommet de l’administration que l’intendant général de Brigade Cheick Fanta Mady Maïga pose les jalons de son prestige en informatisant pour la toute première fois l’ensemble de la solde de l’armée malienne », a-t-il révélé.

    S’adressant aux officiers stagiaires de la 19ème promotion de l’Ecole militaire d’administration, le Colonel Commissaire Mamadou Koné dira qu’en plus des valeurs intrinsèques qui caractérisent la fonction d’officier, à savoir l’honneur, la discipline, l’abnégation et l’amour de la patrie, l’officier d’administration demeure un homme de service qui doit avoir une rigueur intellectuelle et montrer une disponibilité sans faille. « C’est pourquoi, en ayant porté le choix sur l’intendant Général de Brigade Cheick Fanta Mady Maïga, nous vous invitons à faire votre les valeurs humaines et intellectuelles de votre parrain », a-t-il déclaré. Avant de les conseiller à prendre pour modèle, leur parrain, tout au long de la brillante carrière qui est devant eux.

    Pour sa part, le Lieutenant-colonel Franck Joseph, Directeur des études à l’EMA, est intervenu pour annoncer le nom des trois premiers de la promotion. Le Major de la 19ème promotion de l’EMA, avec 16,37 de moyenne, est le lieutenant Toko Wourou du Bénin. Il a été suivi par le Lieutenant Gaye Ibrahima du Sénégal, avec 16,17 de moyenne. La troisième de la promotion a été le Lieutenant Noubéké Eudoxie Carine du Bénin qui a eu 16,04 de moyenne.

    L’école militaire d’administration est insérée au sein du Centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro. Grâce à l’aide de la coopération militaire française, le 1er juillet 2016, l’EMA a rejoint le groupe des écoles nationales à vocation régionale (ENVR). Ecole malienne avec un programme d’enseignement fixé par la France en liaison avec le Mali, l’EMA a pour mission de former des personnels militaires (Officiers et sous-officiers) dans les domaines de la comptabilité, de finance, du budget et de l’administration militaire. Depuis 1996, elle a ainsi instruit près de 2000 personnels militaires, officiers et sous-officiers, hommes et femmes, provenant de 19 nationalités africaines. Les stagiaires sont recrutés après un concours.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce