• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Attaque terroriste du Campement Kangaba : Le RPM condamne

    Le dimanche 18 juin 2017, au petit soir, des individus présentés comme des terroristes djihadistes, ont attaqué le Campement kangaba. Officiellement , cette attaque aurait fait 9 victimes : 5 innocentes victimes dont un élément des forces armées et de sécurité

    Mamadou Ismaila KONATE, ministre de la justice : « Le gouvernement est engagé pour accélérer la mise en œuvre des points d’accord conclus entre lui et les syndicats »

    Dans un communiqué diffusé par le ministère de la justice, Me Mamadou Ismaïla konaté, ministre de la Justice garde des Sceaux, a rencontré les partenaires sociaux de son département à leur demande. Lisez le communiqué qui a sanctionné ces différentes rencontres !

    Rapport conjoint AMDH/FIDH : Accusée, l’AMDH se défend

    Le Président de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) invite l’opinion nationale à faire attention à la désinformation et à la campagne d’intoxication de certains organes de presse suite à la publication de son rapport conjoint avec la FIDH, le 11 mai

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Rencontres artistiques de « Anw-ko’Art » : La plasticienne Massira Touré présente « AGANSI », un musée virtuel

    vendredi 2 juin 2017 , par Assane Koné

    Quelques jours seulement après le lancement officiel du Musée virtuel dénommé « AGANSI », le Centre Anw-ko’Art a reçu, le 26 mai 2017, Massira Touré, la promotrice de cette initiative. Conçu pour la promotion des jeunes artistes plasticiens et de leurs œuvres, le Musée virtuel « AGANSI » ou diffuser dans la langue nationale bamanan, ne tardera pas à devenir une galerie virtuelle où des œuvres d’artistes pourraient trouver preneurs.

    Pendant au moins deux heures de temps, Massira Touré, artiste peintre malienne, a expliqué son initiative à des journalistes culturelles maliens, mais aussi à de nombreux artistes peintres et à des amoureux des arts plastiques.

    « AGANSI est une galerie virtuelle qui donne de la visibilité aux œuvres d’art des artistes et peintres africains. C’est un site web qui se donne pour mission de promouvoir les œuvres des artistes maliens et africains sur le plan national et international », a indiqué Massira Touré.

    Jeune artiste plasticienne, Massira Touré est très édifiée sur les difficultés que les artistes peintres ont pour se faire connaître et faire connaître leurs œuvres au Mali, en Afrique et dans le monde.

    En parlant du cas du Mali qu’elle connaît très bien, elle dira que le nombre réduit de salle d’exposition constitue un défi majeur pour les jeunes artistes de se faire connaître. « Environ 200 jeunes artistes sont formés chaque année par les écoles d’art et faute de visibilité finissent par abandonner le métier », a déclaré Massiré Touré, qui n’oublie pas les nombreux autodidactes, souvent pétris de talents, mais qui ne verront jamais leurs œuvres exposées et qui finissent dans l’ombre.

    Selon elle, au Mali, les artistes plasticiens sont très défavorisés par l’environnement qui est dominé par la tradition orale. Elle est convaincue que cet environnement d’oralité fait que les œuvres plastiques ne soient pas très bien consommées par la population qui a tendance à se consacrer qu’à la seule musique. En plus est dira que cette situation déjà difficile a été aggravée par la crise qui secoue le pays depuis 2012, avec l’absence des touristes, consommateurs d’œuvres d’art.

    « C’est pour pallier à ce problème qu’est né le projet AGANSI », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que ce Musée virtuel se propose de donner la visibilité aux objets d’art, aux créations artistiques et aux artistes à travers le monde.

    « A travers un site web et une application mobile, avec AGANSI vous avez désormais accès à des expositions tout en restant derrière votre ordinateur ou votre téléphone portable et cela partout où vous vous trouvez à travers le monde. A travers ce site, les artistes pourront exposer et vendre leurs œuvres et avoir d’autres opportunités. Il vous suffit d’aller sur le www.agansi.com », a-t-elle ajouté.

    Avec « AGANSI », Massira Touré vient de réaliser un rêve. « J’ai nourri cette idée depuis très longtemps. Et, j’ai eu l’opportunité d’être sélectionné par ONU FEMMES pour son programme fille et TIC (FITIC) », a indiqué Massira Touré. La Fondatrice de AGANSI, fait partie des 16 filles bénéficiaires du Programme FITIC de l’ONU Femmes, qui a été exécuté par Impact Hub Bamako. Selon l’initiatrice de AGANSI, ce programme FITIC s’était fixé l’objectif d’aider des filles à se lancer dans l’entrepreneuriat en utilisant le support des TIC.

    Conçu par Voolink Agency, AGANSI existe et se propose de diffuser l’art de l’Afrique. Pour un début, le travail artistique de onze jeunes artistes africains, sélectionnés par un jury composé d’Abdoulaye Konaté, l’époque Directeur du Conservatoire Balla fasséké, Samuel Sidibé, Directeur du Musée de Bamako et l’artiste, béninois Ludovic Fadaïro, occupe une place de choix dans la galerie virtuelle.

    Qui est Massira Touré ?

    Massira Touré est une artiste peintre malienne. Elle est née à Odiénné en République de Côte d’Ivoire. Dans sa brève présentation faite par Souleymane Ouologuem, Président de l’Association Anw-Ko’Art, Massira touré a eu un penchant pour les arts plastiques lorsqu’elle était au lycée. Il dira qu’après une initiation à la peinture en 2007, elle participera à sa première exposition collective au lycée Prosper kamara de Bamako.

    « Titulaire d’une licence et d’une maitrise en anglais à la Faculté des Lettres, Langues et des Sciences du Langage de Bamako, elle a ensuite obtenu un Master en arts plastiques au Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké KOUYATE (CAMM-BFK) de Bamako en 2015 », a-t-il ajouté. Avant de dire que de 2010 à nos jours, elle a participé à plusieurs rencontres artistiques au Mali ainsi qu’à l’extérieure du pays, notamment le festival Africain d’Image Virtuel et Artistique « FAIVA » Mali, le festival « Promo’art jeunes » au Benin, le festival sur le Niger au Mali, la biennale de l’art contemporain africain « Dak’art » au Sénégal etc…

    Passionnée par le pagne traditionnel, Massira Touré fait des recherches sur les symboles et autres images sur les pagnes. Et, comme, il faut s’y attendre, cela se ressent dans son travail artistique.

    Dans son parcours artistique, elle a eu la chance de travailler avec des grands noms des arts plastiques en Afrique comme Mouktari Haidara, le béninois Ludovic Fadaïro et le sénégalais Soly Cissé.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce