• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Attaque terroriste du Campement Kangaba : Le RPM condamne

    Le dimanche 18 juin 2017, au petit soir, des individus présentés comme des terroristes djihadistes, ont attaqué le Campement kangaba. Officiellement , cette attaque aurait fait 9 victimes : 5 innocentes victimes dont un élément des forces armées et de sécurité

    Mamadou Ismaila KONATE, ministre de la justice : « Le gouvernement est engagé pour accélérer la mise en œuvre des points d’accord conclus entre lui et les syndicats »

    Dans un communiqué diffusé par le ministère de la justice, Me Mamadou Ismaïla konaté, ministre de la Justice garde des Sceaux, a rencontré les partenaires sociaux de son département à leur demande. Lisez le communiqué qui a sanctionné ces différentes rencontres !

    Rapport conjoint AMDH/FIDH : Accusée, l’AMDH se défend

    Le Président de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) invite l’opinion nationale à faire attention à la désinformation et à la campagne d’intoxication de certains organes de presse suite à la publication de son rapport conjoint avec la FIDH, le 11 mai

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Mairie du district de Bamako : Dispose une stratégie de développement du dispositif de formation

    jeudi 25 mai 2017 , par Assane Koné

    La session extraordinaire 2017 du conseil du district de Bamako, s’est tenue le mercredi 24 mai 2017 à la mairie du district. L’ouverture de cette session a été présidée par Adama Sangaré, Maire du district de Bamako. C’était en présence de ses conseillers. Lors de rencontre, un accent a été mis sur le schéma directeur de la formation professionnelle du district de Bamako.

    Cette rencontre selon le Maire, revêt un caractère particulier, car elle permet d’avantage de revisiter une fois de plus les préoccupations de leurs mandants.

    Cette session a rappelé le Maire, s’articule autour du schéma directeur régional de la formation professionnelle et technique du district de Bamako. Selon lui, il s’agit de l’examen et l’adoption du dit schéma directeur régional de la formation professionnelle et technique du district (SDRPT).

    En effet, d’après Adama Sangaré, la stratégie régionale du développement de la formation professionnelle s’adresse notamment aux jeunes du district de Bamako, aux demandeurs d’emploi, aux salariés des entreprises, à l’ensemble des acteurs économiques pour l’information, l’orientation, la qualification, l’emploi et la certification. Il a ajouté qu’elle s’articule autour de 3 piliers : la qualification, l’articulation et le renforcement.

    « Ce schéma est un cadre de référence pour tous les partenaires de la mairie du district, intervenant dans le sous-secteur de la formation professionnelle pour l’emploi », a-t-il déclaré. Avant d’annoncer que le partenariat avec la fondation Swisscontact reste une opportunité dynamique de renforcement des capacités des acteurs économiques qu’il convient de saluer.

    Le maire a remercié l’agence française de développement à l’origine du financement du processus du schéma en 2011.

    Il a lancé un appel à l’endroit de l’ensemble des partenaires de prendre part activement aux activités de ce cadre. Il a aussi remercié le gouvernement pour l’initiative de la reforme en cours conformément à l’esprit de la régionalisation à travers la relecture de la loi N°2012-007du 7 février 2012, modifiée portant code des collectivités territoriales.

    Il a lancé un appel à l’endroit de tout un chacun à davantage d’engagement pour la réalisation des objectifs communs, pour le bonheur des populations. « Toutes ces démarches placent la formation professionnelle au cœur du processus de la régionalisation en cours dans notre pays », a déclaré Adama Sangaré.

    Mahamadou Wadidié, directeur général de l’agence de développement régional de Bamako (ADR), a indiqué que dans le domaine des ressources humaines, conformément au décret n0 02 -313/P-RM du 4 juin 2002 conférant aux collectivités territoriales des compétences en matière d’éducation, et aux indications de la politique nationale de formation professionnelle, le district de Bamako a décidé de se doter d’une stratégie de développement du dispositif de formation. Selon lui, cela lui permet de répondre aux enjeux actuels en ressources humaines compétentes pour faire face à la croissance urbaine de la capitale à l’horizon 2030.

    Il dira que suite à l’appui de Swisscontact dans le cadre du projet PAFP, un atelier a été organisé par l’agence de développement régional de Bamako (ADR). Selon lui, c’est au cours de cet atelier que le projet de schéma a été validé par les parties prenantes notamment le cadre régionale de la gestion partenariale de la formation professionnelle crée par décision N°2015 0414/M-DB du 17 avril 2015 de la mairie du district.

    Aujourd’hui avec l’engagement du conseil du district de Bamako, d’après lui, le maire a sollicité et obtenu de Swisscontact le financement de l’atelier de finalisation du schéma directeur de formation professionnelle. Grâce a ce financement, il dira que le district a conclu avec l’agence de développement régional pour conduire le processus de finalisation.

    Pour répondre aux enjeux, le SDRFP s’articule autour de quatre grandes orientations ou axes stratégiques. Chacun de ces axes se déclinera à son tour en plan d’action opérationnel composé d’actions spécifiques.

    L’axe stratégique N°1, vise à asseoir une gouvernance régionale de la formation professionnelle au niveau du district. L’axes N°2, se fixe l’objectif de promouvoir l’accès aux femmes et des jeunes à une formation professionnelle. L’axe N°3, a été conçu pour améliorer les compétences des actifs de l’économie en vue de leur professionnalisation et l’axe N°4, est orientée à la promotion l’offre de formation.

    Dans son intervention, Mahamadou Wadidié a souligné que ce schéma a été financé à 6 105 000 000 FCFA, pour la période 2017-2021. Les activités des différents axes stratégiques vont coûter : axes N°1 : 2 395 000 000, axe N°2 : 3 223 000 000, axe N°3 : 345 000 000, axe N°4 : 142 000 000. Le montant total de ces financements est estimé à 6 105 000 000 Total pour la période 2017-2021.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce