• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mali/UE : Abdoulaye Idrissa Maïga rencontre la Haute Représentante/Vice-présidenteFederica Mogherini

    La Haute Représentante/ Vice-présidente Federica Mogherini a reçu le Premier Ministre du Mali de S.E. Abdoulaye Idrissa Maïga à Bruxelles le 12 Octobre pour aborder des sujets d’intérêt commun : la mise en œuvre de l’Accord de Paix et Réconciliation, la situation

    PNUD au Mali : Aboubacar Koulibaly est le nouveau Directeur pays

    Bamako le 5 octobre 2017 : Aboubacar Koulibaly, de nationalité guinéenne est le nouveau Directeur Pays du PNUD au Mali. M. Koulibaly a plus de 15 ans d’expérience approfondie dans le domaine du développement, notamment la conception et la mise en œuvre des

    Refus de visas aux tchadiens par Donald Trump : Le G5 Sahel exprime sa surprise

    Lisez la Déclaration de la Présidence en exercice du G5 Sahel, suite à la décision du Gouvernement fédéral américain d’inscrire la République du Tchad sur la liste des pays visés par le décret migratoire. La Présidence en exercice du G5 Sahel a appris, avec

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Musique reggae : Tiken Jah Fakoly propose un maxi single intitulé « 3ème dose »

    jeudi 11 mai 2017 , par Assane Koné

    « 3ème dose » ou la dénonciation des 3ème mandats présidentiels en Afrique, est le titre du Maxi single que la méga star du reggae, Tiken Jah Fakoly vient de mettre dans les bacs. L’album sera disponible au Mali dès le 15 mai 2017. Mais d’ores et déjà, il sera en vente à 2000 FCFA au Studio Radio libre le 11 mai 2017, pour servir de ticket d’entrée lors du concert qui sera animé par Tiken Jah Fakoly pour rendre hommage à Bob Marley.

    « 3ème dose » était le 10 mai 2017 au centre d’une conférence de presse animée par Tiken Jah Fakoly au Studio Radio libre à Niamakoro Cité Unicef.

    « L’album s’appelle 3ème dose. C’est un maxi single que j’appelle un album intermédiaire, car mon prochain album sortira en 2018 », a indiqué d’entrée de jeu Tiken Jah Fakoly. Il a rappelé qu’il n’est pas à son premier coup d’essai avec des albums intermédiaires. « Je l’ai déjà fait avec le coup d’Etat à Conakry », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que c’est une approche qu’il utilise pour s’exprimer sur les grandes préoccupations de l’heure.

    L’album 3ème dose est composé de trois titres, plus la reprise du morceau ‘’3ème dose’’ en version instrumentale, communément appelée DUB. Tous ceux qui auront la chance d’avoir le CD entre les mains pourront savourer les morceaux tels que : « 3ème dose », « Tu m’as tué » et « politiqui ».

    « 3ème dose ou la dénonciation des 3ème mandats en Afrique »

    « Avec cet album, j’ai voulu attirer l’attention des africains sur cette propension de nos chefs d’Etat qui se battent pour des 3ème mandats », a-t-il annoncé.

    Tiken Jah Fakoly est aujourd’hui convaincu que ces Chefs d’Etat africains bloquent la nouvelle génération et refuse le renouvellement de la classe politique. « Mon album vise à dire à nos chefs d’Etat que la jeunesse africaine ne veut plus de 3ème mandat », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que le morceau 3ème dose ne vise pas spécifiquement un seul pays. Mais, tous les pays africains où le Chef d’Etat essai de se maintenir au pouvoir à la faveur d’un troisième mandat. « Si la chanson convient à l’actualité en Côte d’Ivoire, je dis tant mieux », a-t-il déclaré, suit à sa réponse à une question qui voulait savoir si la chanson traitait d’une situation prévisible en Côte d’Ivoire.

    Très en verve ce soir-là Tiken Jah Fakoly dira qu’en Afrique, il y a des Présidents qui étaient déjà au pouvoir lorsque Emmanuel Macron, le Président nouvellement élu en Afrique n’avait pas 5 ans ou n’était pas peut être né.

    « En se maintenant au pouvoir par des 3ème mandats à l’allure de mandat à vie, les Présidents africains ont tendance à dire au monde qu’ils sont les seules intelligents de leur pays et c’est dommage », a-t-il dénoncé.

    « Politiqui » ou le refus de mourir pour des hommes politiques, souvent peu soucieux

    Si le morceau « 3ème dose » est une dénonciation des 3ème mandats en Afrique, le morceau « Politiqui » est une invitation adressée aux populations de ne pas de battre, s’entretuer pour les hommes politiques qui se battent pour leur propres intérêts et ceux de leurs familles.

    « A titre d’exemple, je vous assure que les habitants d’Abobo à Abidjan, même quand ils sont de différents bords politiques, vivent les mêmes difficultés ; leurs enfants vont dans les mêmes écoles pourries et se soignent dans les mêmes hôpitaux pourris. Au même moment, les leaders politiques, qu’ils soient de l’opposition ou au pouvoir, ont leurs enfants qui étudient dans les meilleurs écoles du monde. Leurs femmes et familles sont soignés dans les meilleurs hôpitaux du monde », a-t-il annoncé. Avant de dire qu’il aura bientôt des élections un peu partout en Afrique, les électeurs doivent se mettre ensemble, au lien de battre, pour bousculer les hommes politiques afin qu’ils prennent en charge leurs réelles préoccupations.

    En réalité, on souvent l’impression que nos dirigeants qui courent derrière nous pour se faire élire, deviennent des extra-terrestre dès leur installation dans leur fauteuil d’élu.

    « Tu m’as tué » pour rendre hommage aux dignes fils d’Afrique

    Si Tiken est engagé pour une Afrique démocratique, il l’est aussi pour reconnaître le mérite des dignes fils de ce continent qui se battus pour qu’il soit indépendant. « Tu m’as tué » est une chanson qui rend hommage aux dirigeants africains qui sont morts pour leur pays. Ce sont : Modibo Keita au Mali, Thomas Sankara au Burkina Faso, Patrice Lumumba au Congo, Sekou Touré, Haïlé Sélassié et tant d’autres…

    « Ici, je chante tous ceux qui ont refusé la photocopie d’une indépendance au moment où les occidentaux ont voulu gardé la copie originale », a-t-il indiqué.

    L’Utilisation d’instruments traditionnels africains

    Dans une démarche de démontrer que le reggae est parti d’Afrique dans les bagages des esclaves arrachés à leur terre, Tiken Jah Fakoly, depuis un certain temps fait appel à des sonorités d’instruments traditionnels africains dans ses compositions musicales et cela lui réussi à merveille.

    Pour « 3ème dose » enregistré entre Paris et Bamako, Tiken Jah Fakoly a utilisé des instruments traditionnels comme le Ngoni et le balafon,… Produit par ses propres soins, cet album comme les précédents marque l’engagement de l’Afrique pour l’éveille des consciences africaines. Il n’y manque pas de dénoncer les injustices contre le continent africain et de dire aux africains que tout ne tombera pas du ciel, sans effort.

    Il n’y a aucun doute les morceaux de cet album intermédiaire de la méga star du reggae international sera au cœur de sa prestation du 11 mai 2017 à la Radio libre à Niamakoro cité UNICEF.

    La première parti de ce concert de Tiken Jah Fakoly sera assurée par des artistes reggae comme : Root Fellow, Dread Lam Falou Jah, et Jah Sonniké.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce