• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

    Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Festival international du Faguibine : La 1ère édition aura lieu du 11 au 13 août 2017

    lundi 8 mai 2017 , par Assane Koné

    Sous l’égide de l’association Action Citoyenne pour le Développement durable au Mali (ACIDEM), du 11 au 13 août 2017, aura lieu à Goudam, la 1ère édition du festival international du Faguibine (FIF). Placée sous le haut parrainage de Mme Seck Oumou Sall, maire de la commune urbaine de Goundam, cette première édition aura pour thème « La culture de la paix et de la cohésion sociale dans le cercle de Goundam ». La Manifestation programmée était le samedi 6 mai 2017, au centre d’une conférence de presse à l’hôtel Salam.

    Elle a enregistre la présence de Mme Seck Oumou Sall, maire de la commune urbaine de Goundam, Maouloud Ben Kattra, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Ag Ibrahim, ministre du développement industriel, Abdramane Abdoulaye Macko, président de la commission d’organisation du festival international du Faguibine.

    Le président de la commission d’organisation de ce festival a fait savoir que, cette association a été créée en janvier 2013, autour d’un centre d’intérêt commun, des groupements de jeunes, de mouvements de femmes qui se sont retrouvés pour faire de leur vision une réalité au Mali.

    L’objectif est de contribuer au processus de développement durable au Mali, à la restauration de l’autorité de l’Etat, d’informer et former les populations sur la citoyenneté droit et devoir, de mener des actions de développement en faveur des organisations paysannes dans le cadre de la productivité agro-sulvo-pastoral, de la mobilisation des ressources, de la formation en alphabétisation et en gestion de projet, et créer un espace de réflexion, de sensibilisation portant sur des questions environnementales, des ressources naturelles, du reboisement, de la santé, de l’éducation et de la culture.

    Le président de la commission a rappelé que Goundam est l’un des plus vieux cercle du Mali, le deuxième après Bafoulabé depuis 1909. Ce cercle dispose d’un potentiel inestimable en termes de terres arables, de cheptel, de ressources halieutiques et un potentiel artistique et culturel incommensurable.

    Jadis grenier du septentrion Malien et du Hodh Oriental de la Mauritanie, le cercle de Goundam dispose de l’une des merveilles de la nature. Il s’agit des 5 lacs qui s’organisent sous forme d’un système de vase communicant appelé « le système Faguibine ».

    Cependant, il a indiqué que depuis des décennies cette merveille connait des difficultés énormes dues à l’ensablement et à la sécheresse. « Ce phénomène occasionne le déplacement des populations et la cessation de plusieurs activités génératrices de revenues qui sont en voie de disparition », a-t-il déclaré.

    Pour cela, il a lancé un appel à l’endroit du président de la République, au Gouvernement, aux partenaires techniques et financiers et aux personnes de bonne volonté de sauver ce miracle.

    « Par cette thématique, nous voulons après les années de dures moments que le cercle, à l’instar des autres cercles du nord de notre pays, a connu, œuvrer pour un retour de la paix et la cohésion social », a-t-il annoncé.

    Pour sa part Mme le maire de la commune urbaine de Goundam, a souligné que ce festival est une manifestation artistique et culturelle, dont l’initiative est de mettre ensemble toutes les filles et fils de Goundam, pour parler de paix, de sécurité, faire des propositions concrètes qui selon elle, permettront de stabiliser la zone, de contribuer à sa reconstruction, de renforcer le vivre ensemble et surtout de parler de projets développements.

    Mme le maire a lancé un appel au gouvernement du Mali, à la communauté nationale et internationale pour leur dire que la paix est possible avec Goundam.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce