• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

    Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Yacouba Katilé à la fête du 1er Mai 2017 : « Il nous faut un autre échafaudage politique… »

    mardi 2 mai 2017 , par Assane Koné

    « Il nous faut un autre échafaudage politique car celui installé dans l’après 26 mars a vite montré ses limites, incapable d’assurer un avenir radieux à l’ensemble du peuple ». La déclaration a été faite par Yacouba katilé, Secrétaire général de l’UNTM, lors du défilé du 1er mai 2017, devant la bourse du Travail.

    A l’instar de la communauté internationale, le Mali, à travers ses syndicats a célébré le 1er mai 2017. La célébration de cette journée par l’Union nationale des travailleurs du Mali (l’UNTM), fut une occasion pour son secrétaire général d’affirmer que la fonction première et fondamentale d’un syndicat est la défense et la promotion des droits et libertés des travailleuses et travailleurs.

    Cette cérémonie commémorative a été présidée par Yacouba Katilé, secrétaire général de l’union national des travailleurs du Mali (UNTM). Il avait à ses cotés Mme Diarra Raky Talla, Ministre du Travail, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, chargée des relations avec les Institutions, Koniba Sidibé, ministre des investissements et du secteur privé. Ainsi que plusieurs syndicalistes.

    « La fonction première et fondamentale d’un syndicat est la défense et la promotion des droits et liberté des travailleuses et travailleurs avec comme objectif final, leur bien-être, celui de leur famille et par extension celui de tout le peuple », a affirmé Yacouba Katilé. En effet il dira qu’à travers les meilleures conditions de travail et d’existence, les travailleuses et travailleurs, couche dynamique et productive, partie intégrante des populations, apporteront les bienfaits de leurs acquis, à l’ensemble du pays.

    Le secrétaire général de L’UNTM, a constaté qu’il est quasi impossible de poser la problématique du développement social durable sans la prendre comme résultante de la situation économique, qui est inséparable des lignes caractéristiques de la politique.

    Il a fait savoir que l’année 2016-2017 s’est révélée une année éprouvante au plan social et politique : la question du Nord, les élections tenues dans des conditions délicates, une difficile question des autorités intérimaires sur une partie du territoire et l’ombre des élections de 2018 qui se profile avec en arrière plan les menaces terroristes.

    L’économie de marché écrase les réflexes de solidarité républicaine

    Yacouba Katilé a ajouté qu’au plan économique, l’économie de marché, en tant que modèle unique écrase les sentiments et réflexes de solidarité républicaine, de morale, de vertus prêchées depuis des décennies, et refoule dans l’oubli, les valeurs authentiquement africaines de l’existence. En avouant que l’analyse de la situation nationale est la trame de l’intervention en ce jour du 1er mai 2017, donc pour cela, selon le secrétaire général de l’UNTM, « il nous faut un autre échafaudage politique car celui installé dans l’après 26 mars a vite montré ses limites, incapable d’assurer un avenir radieux à l’ensemble du peuple », a-t-il indiqué.

    Vivement des élections crédibles

    Aussi il dira qu’il faut aller à des élections crédibles où véritablement le peuple sera édifié sur les programmes, sur les capacités intrinsèques des uns et des autres à gérer le pays. Ensuite de reconstituer les embryons de développement industriel que nous a légué la 1ère république.

    Ce faisant, selon lui, « nous devons chercher à promouvoir la justice sociale à travers des dispositions établissant l’égalité de chance entre les enfants d’une même république, par le renforcement d’une démocratie nationale en totale adéquation avec les réalités nationales susceptibles de répondre et de satisfaire les besoins du pays et de ses populations.

    Pour cela, Katilé a invité les autorités à mettre fin à la perpétuation du service des fonctionnaires, conformément à la règlementation, ayant fait valoir leurs droits à la retraite dans les cabinets ministériels, dans la diplomatie, ainsi que des non-fonctionnaires, non habilités à occuper la dynamique de création d’emplois, mais aussi de gestion du trésor national.

    Sortir le Mali des bas salaires de l’UEMOA et de la CEDEAO

    « Quant l’UNTM opte pour la grève, c’est que le travail ne nourrit plus son pratiquant, c’est que le fossé social s’élargit de plus en plus, c’est que l’injustice sociale dépasse toutes les limites admissibles », a expliqué le secrétaire général de l’UNTM. Avant d’ajouter que leurs prochaines revendications devraient sortir le Mali des profondeurs du classement des bas salaires dans l’UEMOA et la CEDEAO. Pour cela selon lui, il faut faire table rase de la politique actuelle des revenus et des salaires, établir plus d’équilibre entre les corps et les catégories et pour le départ à la retraite.

    Malgré le contexte très tendu, Yacouba Katilé a prouvé un sentiment de satisfaction vu la mobilisation des syndicalistes à ce grand rendez-vous, en ajoutant que l’UNTM s’occupe de son devoir avec sérieux, dévouement et engagement tout en sachant qu’il y a des périodes difficiles.

    Priorité à la résolution du dossier des partants volontaires à la retraite

    La difficulté que le syndicat observe aujourd’hui est la résolution définitive du problème des compressés (des partants volontaires à la retraite), car pour lui, il est grand temps que le Gouvernement finisse avec cette situation de façon définitive car ce sont des droits qui ne doivent pas être ignorés. Un des acquis majeurs a été la signature de l’accord avec le gouvernement en 2014, « la mise en œuvre n’a pas été définitive mais l’essentiel a été fait à la date d’aujourd’hui ». A-t-il affirmé

    « On sait que beaucoup de travailleurs ont perdu la vie, pour la commémoration de cet acte », a déclaré Mme Diarra Racky Talla, Ministre du Travail de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, chargée des relations avec les Institutions.

    Ensuite, Mme Diarra a rappelé que le 1er mai est célébré partout dans le monde, un jour de fête de commémoration, mais aussi un jour de fête consacré à l’ensemble des travailleurs du Mali, secteur public ou privé, et même du secteur informel. Aussi, elle a rappelé le rôle primordial des syndicats pour la paix et la stabilité, et le rôle primordial des travailleurs pour le développement socio-économique pour notre pays.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce