• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Attaque terroriste du Campement Kangaba : Le RPM condamne

    Le dimanche 18 juin 2017, au petit soir, des individus présentés comme des terroristes djihadistes, ont attaqué le Campement kangaba. Officiellement , cette attaque aurait fait 9 victimes : 5 innocentes victimes dont un élément des forces armées et de sécurité

    Mamadou Ismaila KONATE, ministre de la justice : « Le gouvernement est engagé pour accélérer la mise en œuvre des points d’accord conclus entre lui et les syndicats »

    Dans un communiqué diffusé par le ministère de la justice, Me Mamadou Ismaïla konaté, ministre de la Justice garde des Sceaux, a rencontré les partenaires sociaux de son département à leur demande. Lisez le communiqué qui a sanctionné ces différentes rencontres !

    Rapport conjoint AMDH/FIDH : Accusée, l’AMDH se défend

    Le Président de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) invite l’opinion nationale à faire attention à la désinformation et à la campagne d’intoxication de certains organes de presse suite à la publication de son rapport conjoint avec la FIDH, le 11 mai

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    CNCM : Les chantiers du nouveau DG

    mercredi 26 avril 2017 , par Assane Koné

    Trois semaines après avoir pris fonction le nouveau directeur général du CNCM, Moussa Diabaté nourri de grandes ambitions pour le Centre national cinématographique du Mali (CNCM), pour le cinéma malien.

    Depuis le 5 avril 2017, le CNCM a un nouveau directeur à la personne de Moussa Diabaté. Bien connu dans le milieu de la culture et du cinéma malien, le nouveau DG n’est pas venu en touriste au CNCM. En trois semaines, il voit grand pour la maison du cinéma. Sa mission va s’inscrire dans la continuité des actions de ses prédécesseurs, c’est-à-dire la consolidation des acquis des anciens directeurs généraux, car pour lui, chaque directeur « a posé des actes pour que le CNCM soit là où il est. Les grandes actions du nouveau s’articule autour de plusieurs actions dont les plus importants s’inscrivent dans l’élaboration des Réformes et l’exécution des actions salvatrices qui permettront au CNCM de se retrouver de plus en plus sur la voie du progrès.

    Ces dernières années, le CNCM connait une vague de départ à la retraite de ses cadres. Ces départs aux dires du DG Diabaté, « occasionneront de sérieux problèmes si rien n’est fait ». Pour combler le vide, Moussa Diabaté entend mettre l’accent sur la formation des jeunes dans les différents secteurs du cinéma afin dit-il, assurer la relève.

    Pour mieux identifier le problème à ce niveau, dès sa prise de fonction, il a entamé une visite de certaines structures qui œuvrent dans la promotion cinématographiques et audio visuels. Pour sa première sortie, il a mis le cap sur « Brigo films ». Après avoir pris langue avec des responsables de la structure, l’un des problèmes a été identifié : La formation.

    Pour le DG, « Brigo films » va bénéficier de l’assistance du CNCM : l’organisation d’un Master class. Les autres structures visitées ne seront pas épargnées de cette vague de formation qui lui tient à cœur. « Chaque structure visitée aura l’accompagnement du CNCM » a promis M. Diabaté. Dans le même ordre d’idée, des formations à l’internationales sont programmés dans l’agenda du DG du CNCM. Les pays avec lequel le CNCM a des accords de coopération seront la destination pour les formations. Il s’agit de : la France, du Danemark et des Pays Bas sans oubliés le Maroc et l’Allemagne, Cuba où des pourparlers sont en cours pour les trois derniers pays. « Nous sommes obligés de faire face aux réalités et de trouver ensemble les solutions pour que le cinéma malien retrouve ses lettres de noblesses d’antan. Le Mali est un pays de cinéma et il faut que nous reprenions la place qui est la nôtre », a-t-il affirmé.

    Les reformes seront constatées également à travers la mise en place de la structure de gestion du Fonds d’aide à l’industrie cinématographique promis par le gouvernement. « Ceci pour concrétiser le bel élan d’esprit que le gouvernement a manifesté à l’endroit du cinéma malien ». L’avant-projet de loi du Fonds est sur la table de l’assemblée nationale.

    Autre projet à court terme du DG Diabaté, c’est le tournage du film long métrage « Chetane » d’Assane Kouyaté en mai prochain. Un film qui sera tourné en huit semaines dans le Mandé, à Bamako et à Ségou.

    Moussa Diabaté n’entend pas rester en si bon chemin. Il compte poursuivre le dossier de construction des deux complexes de cinéma sur les deux rives promis par le département de la Culture. L’animation des cinémathèques de Bamako : CNCM, Musée national, Bibliothèque nationale, des Facultés, les Universités fait parti du programmes du DG. Dans cet ordre d’idée, les populations des communes de Bamako et des quartiers périphériques ne seront pas en marge de l’initiative du CNCM « Nous voulons approcher davantage le cinéma des populations. Cela permet aux populations de pénétrer la chose cinématographique ».

    Projeté au Fespaco 2017 dans la catégorie panorama, « le film Koussaw » d’Ibrahim Touré qui n’a pas connu de promotion nécessaire le sera sous la direction du nouveau DG. Le lancement et l’exploitation à l’échelle nationale commenceront bientôt.

    A.S.

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce