• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Parti SADI : « La gouvernance actuelle attise les conflits et crée des tensions sociales évitables »

    lundi 24 avril 2017 , par Assane Koné

    En ce qui concerne la résolution de la crise et de l’apaisement du climat social, les élus du Parti SADI, à l’issue des Journées Communales tenues à Koutiala du 22 au 23 avril 2017, ont fait le constat que la gouvernance actuelle attise les conflits et crée des tensions sociales évitables.

    « La création de milices à caractère ethnique, l’instrumentalisation des différends communautaires, l’incitation à l’atomisation de groupes armés existants représentent l’une des plus grandes menace sur notre sécurité interne », a indiqué la résolution qui a sanctionné les travaux.

    Les élus du Parti SADI ont estimé que le déficit de dialogue social essentiellement avec les différents syndicats en jouant au pourrissement est la principale cause du climat délétère qui s’est installé dans le pays.

    Pire, ils sont convaincus que « le népotisme dans les promotions et l’accès aux formations au niveau de l’armée créent un malaise au sein de nos forces de défense et de sécurité qui les fragilise dans leur mission de sauvegarde de notre souveraineté nationale ».

    Par ailleurs, les élus du Parti SADI ont lancé un appel à M. le président de la République « pour libérer immédiatement tous les militaires détenus dans l’affaire dite des bérets rouges et enclencher un véritable processus de réconciliation entre les différents corps de notre armée seul gage de notre souveraineté nationale ».

    Mieux, les élus du Parti SADI ont lancé « un appel aux officiers, sous-officiers, hommes de rangs et à leurs familles respectives pour une véritable réconciliation et faire l’unité autour de l’essentiel c’est-à-dire notre nation ».

    Enfin, les élus du Parti SADI ont appelé à une véritable mobilisation autour de nos forces de défense et de sécurité et à la prise en charge décente des veuves et orphelins de guerre et à l’indemnisation des victimes et ayant-droits des évènements du 30 avril 2012.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce