• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Un nouvel élan dans la protection du patrimoine culturel malien

    Bamako, 31 octobre 2017 -Dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali, une formation de 10 formateurs nationaux et de 14 formateurs des forces de

    Situation au Togo : Le Parti SADI condamne la répression des marches pacifiques et exprime son soutien aux forces démocratiques du Togo

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance est fortement préoccupé par la détérioration de la situation politique et sociale au Togo à la suite des violentes répressions exercées par le pouvoir contre les marches pacifiques organisées par les

    Élections régionales du 15 octobre 2017 au Venezuela : Le Parti SADI salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié (PSUV) aux élections régionales du 15 octobre en remportant 18 des 23 Etats que compte le pays contre seulement 5 Etats pour la coalition de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    15ème journées annuelles de l’AJBEF : Quel management juridique au service de la banque ?

    samedi 15 avril 2017 , par Assane Koné

    L’AJBEF, l’association des juristes de banques et établissements financiers, a célébré sa 15ème Journée annuelle le mardi 11 avril 2017 à l’hôtel El Farouk de Bamako. Cette 3ème rencontre du genre que Bamako accueil, est placée sous le thème : « l’ingénierie juridique, un outil de performance au service des banques et établissements financiers ».

    L’ouverture officielle de la célébration de ces journées qui ont lieu du 11 au 13 avril 2017, à été présidée par le représentant du ministre de la justice, garde des sceaux, Sombé Théra. Elle a enregistré la présence du président de l’AJBEF pour l’Afrique, Amadou Kané, du vice président de l’AJBEF du Mali, Baba Dao, la représentante du secrétaire exécutif du club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique.

    « L’organisation de ces journées marque une nouvelle ère dans notre pays, celle de la prise en charge par notre système judicaire des préoccupations spécifiques à un secteur et cela dans le but d’efficacité, de visibilité dans les décisions de justice », a souligné le représentant du ministre de la justice, garde des sceaux, Sombé Théra. Il ajoutera ensuite que la nouvelle carte judicaire qui prévoie la création de nouveaux tribunaux de commerce et de nouvelles cours d’appel à Ségou, Sikasso et Gao entre autres innovations, en est une illustration éloquente.

    L’AJEBF, se trouve ainsi dans une dynamique socio-économique, dira le représentant du ministre, que l’Etat malienne ne manquera pas de soutenir en raison de la place des institutions financières dans la relance de l’économie nationale. Pour la bonne marche de ces institutions, selon lui, il faudra des synergies d’actions des cadres qui les animent.

    Il a rappelé que l’AJBEF est aussi une réponse à un appel du gouvernement en faveur de la création d’associations de professionnels dans un souci de rendre des services de qualité, ou voir des services performants aux usagers.

    Dépassant le cadre national, d’un tel regroupement des professionnels des banques et établissements financiers, vers la réalisation de l’intégration juridique et économique, prônée par, « nos ensembles de nos sous régionaux tel que l’union économique et monétaire Ouest Africaine notamment, qui à travers les projets sectoriels mène des combats acharnés contre la pauvreté et pour la justice », a déclaré M. Théra.

    Baba Kané, président de l’AJBEF, a introduit ses propos en rappelant qu’en avril 2005, cette même journée a été tenue à Bamako, pour disserter sur les mécanismes du crédit. Aussi en avril 2011, elle s’y est tenu autours du thème : l’activité bancaire et la pratique du droit.

    Dans son intervention, il a remercié le ministre de la justice, garde des sceaux du Mali pour son acte inédit, qui, tout juste sorti d’un long conseil des ministres, a tenu à honorer la dite association en venant directement, ouvrir ses travaux en 2011. Il dira ensuite que Ce geste exceptionnel à beaucoup marqué l’AJBEF et a été la preuve incontestable de toute l’importance que les autorités de ce pays accordent au droit et à la banque.

    « Nous avons un devoir de reconnaissance à l’égard du gouvernement malien, car en plus de cet immense honneur qui nous avait été fait par le ministre de la justice, nous avait gratifié d’un des meilleurs cadeaux qu’il nous est donné de recevoir :l’assurance de demeurer à nos cotés pour, créer les conditions de l’émergence d’une nouvelle race de juristes spécialisés dans des domaines spécifiques du droit, aider les secteurs publics et privés à s’ouvrir davantage et à faciliter la tache aux juristes évoluant pour les institutions financières, inviter et entretenir un partenariat mutuellement avantageux entre les milieux financiers et juridiques », a expliqué le président de l’AJBEF pour l’Afrique.

    Pour lui, le thème de cette année sera l’occasion de rappeler que dans s les activités bancaires se trouvent le droit et que le respect de ses règles est une garantie de rentabilité de tout établissement de crédit. Il ajoutera ensuite que généralement les exploitants bancaires se gaussent des multiples mises en garde des juristes qu’ils qualifient de ‘’pessimistes’’, ils présentent que l’activité bancaire est basée sur la prise de risques, et que ‘’ si on écoute les juristes on ne va rien faire. Pourtant, selon lui les conseils des juristes peuvent, dans la majeure partie des cas, éviter d’aller droit dans le mur ou de tomber dans un gouffre profond les yeux ouverts. "D’ailleurs tous les employés de banque fond tous du droit sans le savoir en citant : les comptables, les informaticiens. En plus il dira que le droit des obligations trouve quotidiennement son application au niveau du crédit et de tout produit ou service bancaire.

    Pour sa part Baba Dao, vice président de l’AJBEF du Mali, a jugé que le thème choisi pour cette année est d’une importance capitale. En ce qui concerne le droit et la justice. Il dira ensuite que le métier du juriste est de plus en plus confronté à des défis nouveaux et complexes alors selon lui, il est essentiel que le juriste de banque remet l’ensemble du journal juridique à jours pour permettre de faire face à ces défis.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce