• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Plan International et l’organisation de développement danoise BØRNEfonden vont fusionner

    Plan International Danemark, ONG majeure pour les droits des filles, et BØRNEfonden, organisation de développement danoise en faveur des jeunes, vont fusionner dans le but de renforcer leur impact sur les enfants et les jeunes vulnérables en Afrique de

    Niger et Mali : Les Missions EUCAP Sahel au cœur des défis transfrontaliers

    Comment mieux assurer la sécurité transfrontalière entre le Mali et le Niger face à la situation sécuritaire qui se dégrade ? Le séminaire « Gestion de la criminalité transfrontalière entre le Niger et le Mali »du 4 au 5 décembre réunissait à Niamey des

    Meeting du Collectif des Associations AN TE, A BANNA : « IBK, a de toute évidence échoué… »

    « IBK, a de toute évidence échoué : Echouer de rassembler les maliens, échouer de lutter contre l’insécurité, échouer de régler la question du nord, échouer tout simplement de faire vivre le Mali ». Nous indique le déclaration du grand meeting populaire et

    | |

    15ème journée annuelle de l’AJBEF : La profession de juriste de banque au cœur des débats

    samedi 15 avril 2017 , par Assane Koné

    La 15ème journée annuelle de l’association des juristes de banques et établissements financiers (AJBEF), placée sous le thème : « l’ingénierie juridique, un outil de performance au service des banques et établissements financiers », a été clôturée le jeudi 13 avril 2017 à l’hôtel El Farouk de Bamako.

    La cérémonie de clôture de ces trois jours de travaux a été présidée par le ministre de la justice garde des sceaux, Mamadou Ismaïla Konaté. Elle a enregistré la présence du président de l’AJBEF-Mali, Abdoulaye Amara Touré, du président de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF), Moussa Alassane Diallo, du nouveau président de l’AJBEF, le Congolais, Albert Okito qui remplace Amadou Kane. Cette cérémonie de clôture a été suivie par une conférence de presse animée par le président d’APBEF, le président de l’AJBEF Mali, Yousseini sow, Sénégalais, juriste de Banque, le nouveau président de l’AJBEF, le représentant de la banque centrale de Mauritanie, Bama H Moctar.

    « Le juriste de banque est une réalité aujourd’hui en Afrique et le thème choisi pour cette année est une réalité de premier plan », a souligné le ministre de la justice garde des sceaux, Mamadou Ismaïla KONATÉ. Il ajoutera ensuite que le juriste de banque est un métier qui aujourd’hui est au centre de la banque et aide les décideurs à prendre leurs décisions et à les consolidés. La spécificité de ce métier dira le ministre de la justice, est la confluence de beaucoup d’exigences nouvelles vis-à-vis des juristes de banque. D’abord la problématique de la compétence de la réglementation qui n’incombe même pas aux états nationaux. Pour lui cela est souvent communautaire, régionale, sous régionale et même internationale. Elle est aussi aux confluences de la problématique de l’activité de la banque, de réalité pratique concernant l’étique et la déontologie.

    Le juriste de banque d’Afrique selon lui se spécifie par un diplôme, l’exercice professionnelle, l’étique et la déontologie. « Il faut mettre en place ce métier, cette base, de mener à l’ingénierie cette réflexion pour mieux servir la banque en réglementant sa profession » a exhorté M. Konaté.

    Le Président de l’AJBEF Mali, Abdoulaye Amara Touré, après avoir salué la participation active des uns et des autres durant ces trois jours de rencontre, dira que cela a été très utile, pour chacun et compte aussi pour chacun d’entre eux en citant entre autre : les magistrats, avocats, huissiers, notaires, juristes de banque.

    « Toutes les opérations qui se produisent dans la banque reposent sur le droit et sur le juridique. Ce sont eux qui les aident à créer la richesse, le produit bancaire, et à prendre des décisions importantes », a déclaré le président de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers (APBEF), Moussa Alassane Diallo. Après avoir cité le rôle important que les juristes jouent pour le développement de la banque. Il ajoutera que le juriste de banque est aussi un outil de compétitivité, de production et de productivité.

    A l’issu de ces jours de travaux les recommandations qui ont été faites sont entre autres : faire le métier du juriste de banque un métier professionnel, continuer à discuter avec les magistrats, avec les communautés du droit pour qu’ils comprennent mieux le particularisme bancaire, que les uns et les autres aient dans la conscience le rôle que le juriste de banque joue dans les institutions respectives.

    Les conférenciers, ont souligné le rôle indispensable de juriste de banque. Il a un rôle de veiller, protéger la banque, ses intérêts et les actifs de la banque. Il participe aussi à la création de la banque, et accompagne le client de la banque.

    Bintou COULIBALY (stagiaire) }

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce