• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Attaque terroriste du Campement Kangaba : Le RPM condamne

    Le dimanche 18 juin 2017, au petit soir, des individus présentés comme des terroristes djihadistes, ont attaqué le Campement kangaba. Officiellement , cette attaque aurait fait 9 victimes : 5 innocentes victimes dont un élément des forces armées et de sécurité

    Mamadou Ismaila KONATE, ministre de la justice : « Le gouvernement est engagé pour accélérer la mise en œuvre des points d’accord conclus entre lui et les syndicats »

    Dans un communiqué diffusé par le ministère de la justice, Me Mamadou Ismaïla konaté, ministre de la Justice garde des Sceaux, a rencontré les partenaires sociaux de son département à leur demande. Lisez le communiqué qui a sanctionné ces différentes rencontres !

    Rapport conjoint AMDH/FIDH : Accusée, l’AMDH se défend

    Le Président de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) invite l’opinion nationale à faire attention à la désinformation et à la campagne d’intoxication de certains organes de presse suite à la publication de son rapport conjoint avec la FIDH, le 11 mai

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Exposition photos à la place CAN : Le parcours démocratique du Mali en images

    mercredi 5 avril 2017 , par Assane Koné

    Le ministre de l’Economie numérique, de l’information et de la communication, porte-parole du gouvernement, Me Mountaga TALL, a présidé, samedi 25 mars 2017, la cérémonie d’inauguration de l’exposition photos à la place CAN de l’ACI 2000. Initiée par l’Association des reporters photographes du Mali (APM) en partenariat avec l’Agence de communication Spirit Mccan et l’AMAP (Agence malienne de presse et de publicité), cette exposition qui va durer une semaine s’intitule « La marche démocratique du Mali en images de 1991 à 2017 ».

    L’inauguration de cette exposition a lieu, samedi 25 mars, en présence du ministre secrétaire général de la Présidence, Soumeylou Boubèye MAÏGA ; des anciens ministres et autres acteurs du mouvement démocratique.

    Ne dit-on pas qu’une photo parle mieux que mille mots ? C’est conscient de cela, dans le cadre de la célébration du 25ème anniversaire du 26 mars 1991, l’Association des reporters photographes a initié une exposition photos à la place CAN de Bamako.

    Une galerie de 150 photos

    En somme, une galerie de 150 photos qui parlent des différentes étapes de la marche démocratique au Mali. On y retrouve même des photos de jihadistes au moment de l’occupation des régions du Nord. Le visiteur est tout simplement fasciné.

    L’Association des reporters photographes du Mali a réalisé ce chef d’œuvre grâce à l’accompagnement de l’agence de communication Spirit Mccan et de l’AMAP dont les premiers responsables étaient présents lors de la cérémonie d’inauguration.

    Pour le 4e adjoint au maire de la Commune IV, Modibo TRAORE, le thème de cette exposition est un créneau idéal pour les visiteurs du jour de se ressourcer du passé de la lutte démocratique de notre peuple.

    Pour le manager général de Spirit Mccan, Sidi DAGNOKO, les photographes sont les témoins du temps, et son agence qui travaille avec une trentaine de corps de métiers dont l’Association des reporters photographes, ne pouvait pas ne pas accompagner une telle initiative. D’ailleurs, a-t-il indiqué, après cette exposition sur la marche démocratique, d’autres thématiques vont suivre dans les jours à venir.

    Une école ouverte de la vie

    Le ministre de l’Economie numérique de l’Information et de la Communication, Me Mountaga TALL, a souligné que c’est une très belle initiative, un cadeau exceptionnel, une école ouverte de la vie et du témoignage du parcours de notre démocratie, le meilleur des systèmes. Selon lui, les principaux acteurs quitteront la scène, et il appartient à la nouvelle génération de continuer avec le flambeau.

    Après avoir fait le tour des lieux, le ministre a indiqué que : « avec les photos, on n’a pas besoin de discours. On vient de faire 25 ans d’histoire du Mali en une demi-heure, c’est mieux que tous les discours ». De même, il s’est réjoui du caractère inclusif de l’évènement : « tout est là, aucune page de l’histoire du Mali n’est déchirée », a-t-il dit.

    Il a souligné qu’il était important que les plus jeunes, notamment les universitaires, viennent voir ça. Car, a-t-il expliqué, cela les permettrait de prendre mieux soins de la démocratie chèrement acquise et de maintenir la flamme.

    De son côté,Soumeylou Boubèye MAÏGA dira que :« J’ai plusieurs sentiments, mais le plus accentué c’est celui de fierté. Les reporters photographes ont gardé le sens de la capacité de témoigner dans l’anonymat. Je suis fier de Sidi (DG Agence Spirit) qui est aussi un acteur de ce mouvement démocratique. Le 26 mars reste un moment d’unité, un moment fédérateur. C’est l’un des rares moments de l’histoire où tout le peuple malien s’est mobilisé. Je souhaite surtout que les jeunes découvrent cette exposition, qu’elle soit amplement visitée ».

    « Ça nous rappelle les promesses faites »

    L’ancien ministre, Moussa Balla DIAKITE, qui était au nombre des curieux du jour dira que, c’est une belle initiative qu’il faut encourager. « Cela participe aussi de la conscientisation des acteurs que nous sommes », a-t-il dit. Avant d’ajouter que : « Ça nous rappelle les promesses faites en ces temps si difficiles. Et, maintenant que cette démocratie est-là, nous ne devons pas oublier les sacrifices qui ont été faits pour qu’on en soit-là. Nous devons continuer à mieux entretenir cette démocratie et à la parfaire ».

    De même, il s’est dit animé d’un sentiment du devoir accompli après la chute du régime contre lequel tous les risques ont été pris pour que cette démocratie soit. « C’est un sentiment de fierté d’avoir participé à ces évènements-là ; d’avoir contribué à ma façon à l’avènement de cette démocratie. », a-t-il indiqué.

    Pour sa part, Tiébilé DRAME, parle d’une plongée dans les 25 dernières années de notre histoire nationale. « C’est instructif, c’est émouvant, c’est rafraichissant », a-t-il fait savoir. Le Président du PARENA dira que les photos ne mentent pas, les yeux fixés sur les images d’une contre marche organisée par les partisans du régime de Moussa TRAORE le 6 janvier 1991.

    Une responsabilité historique}

    « Il faut féliciter les organisateurs d’avoir eu cette belle idée », a-t-il indiqué. Selon lui, le pays continu, aujourd’hui, sa marche en avant avec des difficultés très sérieuses. Mais cela aussi, a-t-il expliqué, fait partie de l’évolution de notre histoire. « Notre génération a le devoir d’arriver à bout de ces difficultés qui traversent, actuellement, le peuple Malien. Des difficultés qui ont pour nom : insécurité, instabilité, absence de paix, le sang coule au Mali chaque jour. C’est la responsabilité historique de la génération actuelle de résoudre ses problèmes et d’y faire face », a dit cet acteur du mouvement démocratique.

    Au passage, M. DRAME a invité les Bamakois à venir visiter cette exposition pour que chacun se dise que l’histoire d’un peuple, son évolution historique, c’est quelque chose d’extraordinaire.

    Créée en 2002, l’Association des reporters photographes du Mali traite l’information en images. Pour son président, Arouna TRAORE, le but de cette exposition est de perpétuer la mémoire de nos martyrs. Et d’ajouter qu’elle sera une exposition itinérante qui va parcourir tout le pays cette année. « C’est notre manière de célébrer les 26 ans de l’ère démocratique ».

    Par Zié OUATTARA

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce