• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Marche Pacifique à Kayes : La population demande le retour du train voyageur Kayes-Bamako

    mardi 4 avril 2017 , par Assane Koné

    La population Kayesienne dans la rue pour demander la reprise du train voyageur Kayes-Bamako. Les populations de Kayes, la Cité des rails sont descendues nombreuses le samedi 1er avril 2017 dans la rue pour une marche pacifique en étalant publiquement leur mécontentement suite à l’arrêt du train voyageur Kayes-Bamako.

    Cette marche qui a été initiée par le mouvement Kayesien pour la relance des rails, appuyée par l’association des cheminots retraités et soutenue par les associations et mouvement de jeunesse de la cité des rails, est partie de la place de l’indépendance appelée communément « tribune » pour prendre fin à la Maison des cheminots retraités du Mali, section de Kayes, près de la gare ferroviaire, sous le regard vigilant des forces de l’ordre pour éviter tout débordement.

    Lors de cette marche pacifique on lisait sur les pancartes et tee-shirts « je suis rail ou encore vivement la reprise du train voyageur ». Les marcheurs qui ont bravé le soleil en ce début du mois de canicule ont parcouru plusieurs centaines de mètres pour atteindre leur point de chute. Conscient de ce que l’arrêt du train cause comme difficulté, les syndicalistes des chemins de fer Sénégalais se sont joins à leurs collègues, amis, frères et sœurs de la cité des rails pour dénoncer ce qu’ils appellent une décision politique.

    « Nous sommes les petits fils d’Ibrahim SARR et de Soundiata Keita, juste pour dire que le Mali et le Sénégal ne font pas seulement frontière mais nous avons des liens de parenté. Moi qui vous parle, je me nomme Baye Tougara et je suis à Kayes aujourd’hui pour soutenir mes frères .Nous appelons le président du Sénégal son Excellence Macky Sall et son homologue Ibrahim Boubacar Keita à résoudre rapidement le problème du train qui n’est qu’une simple volonté politique .Il faudrait pas que la politique influence sur les rails car nous sommes que de simple travailleurs et la politique ne nous intéresse pas. Tout ce que nous désirons c’est la reprise rapide du train » a lancé dans la foulé M. Baye Tougara chef de délégation des syndicalistes Sénégalais du chemin de fer.

    Cette gigantesque marche réussie par le mouvement de relance des rails a pris fin après une déclaration qui lue par le porte parole du mouvement organisateur de la marche appelant le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement à tout mettre en œuvre pour que le train voyageur reprenne comme l’était les années en arrière . Selon le porte parole du mouvement : « la privatisation en 2003 du chemin de fer n’a apporté aucun changement bien au contraire des difficultés énormes qui ont conduit le chemin de fer dans ce désastre au quel nous assistons impuissamment. L’arrêt du train joue fortement sur notre économie locale, nous voulons plus de privatisation et nous demandons une reprise rapide du train voyageur. » Pendant que la marche de Kayes se déroulait les villages et villes de la région traversés par le chemin de fer en faisait autant pour demander la reprise du train voyageur.

    Source Kayes Infos

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce