• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

    Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Koulouba : Pourquoi Soumaîla Cissé est allé voir IBK ?

    mardi 4 avril 2017 , par Assane Koné

    Le lendemain de la Conférence d’entente nationale, Soumaïla Cissé a été reçu par IBK. Selon Soumaïla Cissé, s’était pour demander au Président de la République de s’impliquer personnellement pour la résolution de la crise au niveau des hôpitaux maliens. Lisez Soumaïla Cissé !

    "Chères amies, chers amis,
    À ma demande j’ai été reçu ce jour 3 avril 2017 en fin d’après-midi, en audience par SEM Ibrahima B. KEÏTA, chef de l’État. J’étais accompagné par le Docteur Beffon CISSÉ, membre du Bureau exécutif national de l’URD.

    Étaient également présents à cet entretien M. le Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République du Mali, M. le Ministre Directeur de Cabinet du Chef de l’État.

    Auparavant, j’avais rencontré les syndicats de la santé des affaires sociales et de la promotion des femmes.

    Une délégation de l’Opposition avait aussi rendu visite aux malades dans les principaux hôpitaux de Bamako.

    L’Opposition a demandé au cours de la Conférence d’Entente Nationale solennellement, et pour des raisons humanitaires, la suspension de la grève pour 3 mois en tenant compte de la période des grandes chaleurs et du mois de Ramadan. La situation sanitaire au Mali est aujourd’hui particulièrement préoccupante.

    Aussi j’ai demandé au Président de la République, comme me l’autorise la loi sur le statut du Chef de file de l’Opposition politique, de bien vouloir s’impliquer personnellement pour soulager les souffrances des populations meurtries par le manque de soins depuis plus de 3 semaines.

    J’ose espérer que ces démarches porteront des fruits et contribueront à trouver une issue heureuse à cette crise du secteur de la santé qui n’a que trop duré.« " »

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce