• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

    Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Kuma : C’est parti pour le concours d’art oratoire initié par Mediapolis Afrique

    mercredi 22 mars 2017 , par Assane Koné

    Dans l’objectif de préparer les jeunes filles et garçons à la prise de la parole en public, MEDIASPOLIS, une Agence de conseil en communication et marketing, a initié à Bamako un concours d’art oratoire, intitulé « Kuma ». Après la phase de sélection, le concours placé sous le thème « les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’éducation des jeunes filles et garçons en Afrique », a été lancé le 18 mars 2017, au Palais de la culture de Bamako.

    Organisé entre les lycées et collèges de Bamako, les trois manches du concours d’arts oratoires se dérouleront du 8 avril au 22 avril 2017, dans trois lycées différents de Bamako : Lycée Bouillagui Fadiga, Lycée Massan makan Diabaté et le Lycée Mamadou Sarr.

    Présidée par Mamadou Bani Diallo, représentant Mme le ministre de la culture, la cérémonie de lancement a enregistré la participation de N’da Kouassi Germais, Directeur général de MEDIAPOLIS AFRIQUE et de Aly Dao, représentant l’UNESCO à la cérémonie.

    « Kuma qui veut dire parler en langue nationale bamanan est né du souci d’encourager les jeunes maliens dans la prise de la parole en public », a indiqué N’da Kouassi Germais. Il dira ensuite que cet évènement est organisé par MEDIAPOLIS une Agence de conseil en communication et marketing, pour offrir aux jeunes l’opportunité de s’exprimer devant un auditoire avec une confiance en eux. Mieux, il pense que ce sera une belle occasion pour eux d’exposer leurs visions personnelles sur des sujets d’actualité à travers une argumentation cohérente. « On naît poète et on devient orateur », a-t-il rappelé pour dire aux uns et aux autres qu’on ne peut pas devenir un bon orateur qu’avec l’apprentissage, d’où des initiatives comme : « Kuma ».

    Au nom de Madame le ministre de la culture, Mamadou Bani Diallo a salué l’initiative de MEDIAPOLIS AFRIQUE. Il a estimé que la parole est très importante dans la société. « L’homme ne vaut que par sa parole », a-t-il cité Amadou Hampaté Ba, avant de dire que ce concours d’arts oratoires permettra une très bonne articulation entre la formation théorique des élèves et leur formation pratique pour les difficultés qu’ils rencontreront dans leur vie active. « C’est un espace où les jeunes vont s’approprier tout le savoir qu’ils ont acquis sur les bancs des classes. Mieux ce concours est un espace de formation des futures cadres à la prise de la parole en public. Pour cela, je salue cette initiative au nom de Madame le ministre de la culture », a-t-il conclu.
    Pour sa part Aly Dao, représentant de l’UNESCO à la cérémonie, dira que la parole n’est plus un art, mais une science qu’il faut maîtriser. Pour cela, il a invité tous les élèves à cet exercice en participants à ce concours qui va contribuer à leur formation.

    Le tirage au sort effectué le jour du lancement, a donné les résultats suivants :

    • La 1ère manche aura lieu le samedi 8 avril 2017 au Lycée Bouillagui Fadiga. En plus du Lycée Bouillagui Fadiga, cette manche mettre en compétition des établissements comme : Le Complexe fraternité, le Lycée Bya, le Lycée Askya Mohamed et le Lycée Ibrahima Ly.
    • La 2ème manche prévue pour le 15 avril au Lycée Massan Makan Diabaté, mettra au prise, en plus du lycée Massan Makan, des établissements comme : Complexe Aminata Dramane Traoré, le Complexe Djéné Dao, le Complexe Johnson et le Nid du savoir.
    • La 3ème manche a été prévue pour le 22 avril 2017. Elle aura lieu au Lycée Mamadou Sarr. Elle réunira, en plus des concurrents de ce lycée, les élèves du Lycée Coumba Sanè, du Lycée Monseigneur Luc Sangaré, du Lycée Progrès et du Lycée la chaîne grise.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce