• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Un nouvel élan dans la protection du patrimoine culturel malien

    Bamako, 31 octobre 2017 -Dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali, une formation de 10 formateurs nationaux et de 14 formateurs des forces de

    Situation au Togo : Le Parti SADI condamne la répression des marches pacifiques et exprime son soutien aux forces démocratiques du Togo

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance est fortement préoccupé par la détérioration de la situation politique et sociale au Togo à la suite des violentes répressions exercées par le pouvoir contre les marches pacifiques organisées par les

    Élections régionales du 15 octobre 2017 au Venezuela : Le Parti SADI salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance salue la large victoire du Parti Socialiste Unifié (PSUV) aux élections régionales du 15 octobre en remportant 18 des 23 Etats que compte le pays contre seulement 5 Etats pour la coalition de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Comité exécutif national de la jeunesse : Jeunesse union africaine-Mali (JUA) renforce la capacité des jeunes membres du comité exécutif national

    mardi 7 mars 2017 , par Assane Koné

    Dans le souci de maintenir la situation de présence permanente et de fonctionnement associatif acceptable, la jeunesse union africaine-Mali (JUA), a organisé le samedi 4 mars 2017 l’atelier de formation des membres des différentes instances de la jeunesse union africaine à la Maison des jeunes de Bamako, sur le thème : « Vie, association , et leadership ». Elle a été placée sous la présidence du ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne. L’objectif est de renforcer les capacités des membres du comité exécutif national et des présidents des différents comités de Bamako et des établissements scolaires.

    L’ouverture de cet atelier d’échange sur la vie de l’association et des expériences personnelles, a été présidée par Dramane Sidibé, en sa qualité de représentant du ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, en présence du président exécutif national de la jeunesse union africaine, Maka Diallo, du directeur de la Maison des jeunes Sorry Doumbia, ainsi que les responsables des associations et mouvements des jeunes.

    Avec l’avènement de la démocratie au Mali, le pays a connu une floraison d’associations d’une manière générale et particulièrement d’organisations de jeunesse. Autant les associations sont créées, de la même manière, elles rencontraient d’énormes difficultés dans leur animation, leur fonctionnement et leur survie sur l’échiquier associatif malien, sous-régional ou régional, la jeunesse union africaine (JUA) fait partie de ces organisations de l’ère démocratique.

    « Cet atelier revêt aux yeux du comité exécutif national de la JUA, une importance toute particulière. C’est pourquoi, cela témoigne de sa ferme volonté non seulement de renforcer la capacité de ces membres, mais aussi de l’attention prioritaire qu’il continue d’accorder à l’Afrique », a fait savoir le président exécutif national de la jeunesse union africaine, Maka Diallo.

    La jeunesse union africaine-Mali, selon le président exécutif national de la JUA, est la première organisation panafricaine de jeunes du Mali démocratique dont le but est de réunir tous les jeunes d’Afrique et toutes les personnes de bonne volonté dans une large chaine de solidarité, pour la promotion et le renforcement de l’unité africaine, la promotion de tous les jeunes du Mali sur la base des micro-réalisations dans tous les domaines du développement économique et socioculturel du Mali.

    Le représentant du ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Dramane Sidibé, a rappelé que plusieurs associations et mouvements de jeunesse se sont créées et ont disparu après quelques années. « Certaines associations existent, mais elles fonctionnent difficilement ce qui n’est pas le cas de la jeunesse union africaine, car malgré les difficultés cette jeunesse a pu résister et est parvenu à se maintenir dans le giron des organisations de 1991 à nos jours avec des alternances à la tête de son bureau national et l’animation par trois à quatre générations de leaders », a-t-il indiqué.

    L’organisation de cet atelier par la JUA ajoutera le représentant du ministre, prouve à suffisance qu’elle est l’une des associations de la période démocratique qui se maintient et fonctionne à hauteur de souhait. Il a rappelé que le renforcement de la capacité des jeunes dans le domaine de la vie associative et de leadership contribue à créer un climat démocratique et apaisé dans l’union africaine au Mali.

    Il dira ensuite que les jeunes représentent une part importante dans la population malienne. Au regard de ce poids démographique, il a estimé que les besoins des jeunes en matière d’emploi, de citoyenneté et de civisme, leur rôle comme acteur de développement devient de plus en plus incontournable. Il a conclu en assurant de l’engagement du département de la jeunesse et de la construction citoyenne.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce