• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    La Plateforme « AN TÈ, A BANNA » dit NON aux violences et aux escadrons de la mort

    La Plateforme AN TÈ, A BANNA-TOUCHE PAS MA CONSTITUTION condamne avec la dernière énergie la tentative d’assassinat du chroniqueur Madou-ka-Journal dans la nuit du lundi au mardi. En effet, un homme armé a tiré à bout portant sur Madou à Boulkassoumbougou (Est

    Ambassade du Mali en Espagne : Un consulat honoraire ouvre ses portes à Valence

    Dans un communiqué publié le 7 juillet 2017, Abdoulaye Koumaré, Ambassadeur du Mali auprès du Royaume d’Espagne, informe l’opinion publique nationale et internationale de l’ouverture depuis le 3 juillet 2017, d’un Consulat honoraire à Valence. Lisez le communiqué

    Royaume d’Arabie Saoudite : Le Mali encourage le retour volontaire de ses citoyens en situation irrégulière

    Par Note Circulaire N° 214333/4/8 du 26 mars 2017, le Gouvernement saoudien a informé les missions diplomatiques et consulaires accréditées auprès du Royaume d’Arabie Saoudite du déclenchement d’un programme national de poursuite des étrangers en situation

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Responsabilité des jeunes dans une Nation : La Section de la Commune IV de la FJPM lance une vaste campagne de sensibilisation

    mardi 21 février 2017 , par Assane Koné

    La Section de la commune IV de la Fédération des jeunes pour la paix mondiale (FJPM) a organisé une conférence de sensibilisation et d’éducation des jeunes, le lundi 20 février 2017 au foyer des jeunes de Lafiabougou, sur le thème : « La jeunesse, l’espoir d’une nation ». Animée par Dena Parfait, secrétaire général de la Fédération pour la paix universelle (FPU-Mali), cette conférence du bureau communal de la FJPM visait à inculquer aux jeunes leaders les valeurs fondamentales d’une nation, le développement humain et les valeurs universelles de la paix.

    La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du 4ème adjoint au Maire de la commune IV du District de Bamako, Modibo Keita, de plusieurs membres du Conseil Nation des Jeunes (CNJ) et de la FJPM de la section de la Commune IV du District de Bamako.

    Si l’on en croit la présidente de la Section, Kadiatou Traoré, cette conférence s’inscrit dans le cadre d’une série de sensibilisation dans toutes les communes de Bamako à l’intention des jeunes pour comprendre les valeurs, les règles et les standards qui constituent la base d’une société organisée et civilisée.

    « Nous avons la responsabilité de guider cette nation malienne vers le millénaire. La promesse d’un avenir prospère et pacifique dépend directement des actions collectives que nous accomplissons aujourd’hui », a-t-elle déclaré.

    Après avoir égrené un chapelet des maux qui assaillent le milieu juvénile, Kadiatou Traoré a souligné que « notre époque est caractérisée par le progrès de la science et le développement de la technique. Elle doit être marquée par une prise de conscience très accrue de la jeunesse face aux problèmes qui se posent dans l’avenir de l’humanité », a-t-elle révélé. Avant d’exhorter ses camarades à s’impliquer dans la construction nationale.

    « Il est temps, chers jeunes, grand temps de dépasser les sectarismes pour s’entendre sur l’essentiel : l’amour de la nation malienne et l’amour de l’Afrique et du Monde », a indiqué la présidente de la section de la CIV.

    Pour sa part, Modibo Keita, 4ème adjoint au Maire de la CIV, a encouragé les jeunes à vive voix à perpétuer ce cadre d’échanges qui participe au renforcement des capacités. Et de les exhorter à plus d’assiduité pour l’atteinte des objectifs.

    « Les jeunes ambassadeurs de paix sont des jeunes responsables qui se consacrent à construire une communauté mondiale de la paix en appliquant les principes de paix de la Fédération des jeunes pour la paix mondiale », a défini Dena Parfait, conférencier pour ainsi expliquer que les jeunes ambassadeurs de paix sont nommés selon les résultats de leurs œuvres pour la paix.

    Quelle est la nécessité de transcender les barrières raciales, religieuses et ethniques ? Quelles sont les notions du développement humain et les valeurs universelles de la paix ? Comment bâtir une paix durable ? Comment construire une nation responsable ? Autant de questions auxquelles les participants ont trouvé des réponses dans la communication du conférencier du jour.

    Faut-il le rappeler que la FJPM est constituée d’un vaste réseau des jeunes responsables représentants la diversité religieuse, raciale et ethnique de la famille humaine et dans tous les domaines d’activités.

    Elle est une organisation apolitique à but non lucratif et non confessionnel, affilée à la fédération pour la paix universelle. La FJPM pose des actes qui contribuent au maintien et à la consolidation de la paix au niveau familial, national et mondial centrés sur les jeunes.

    Moussa Mallé SISSOKO

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce