• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mali/UE : Abdoulaye Idrissa Maïga rencontre la Haute Représentante/Vice-présidenteFederica Mogherini

    La Haute Représentante/ Vice-présidente Federica Mogherini a reçu le Premier Ministre du Mali de S.E. Abdoulaye Idrissa Maïga à Bruxelles le 12 Octobre pour aborder des sujets d’intérêt commun : la mise en œuvre de l’Accord de Paix et Réconciliation, la situation

    PNUD au Mali : Aboubacar Koulibaly est le nouveau Directeur pays

    Bamako le 5 octobre 2017 : Aboubacar Koulibaly, de nationalité guinéenne est le nouveau Directeur Pays du PNUD au Mali. M. Koulibaly a plus de 15 ans d’expérience approfondie dans le domaine du développement, notamment la conception et la mise en œuvre des

    Refus de visas aux tchadiens par Donald Trump : Le G5 Sahel exprime sa surprise

    Lisez la Déclaration de la Présidence en exercice du G5 Sahel, suite à la décision du Gouvernement fédéral américain d’inscrire la République du Tchad sur la liste des pays visés par le décret migratoire. La Présidence en exercice du G5 Sahel a appris, avec

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Énergie : Un rapport invite les dirigeants à se tourner vers les énergies renouvelables autonomes

    mardi 14 février 2017 , par Assane Koné

    Un rapport exhorte les dirigeants du monde à cesser de se voiler la face et à se tourner vers les énergies renouvelables autonomes. Lisez le communiqué

    Communiqué de presse

    Énergie :Lancement du rapport :Perspectives Énergétiques des Populations Pauvres pour 2016 ou « Poor People’sEnergy Outlook for 2016 »

    Dakar, le 09 février 2017

    Un rapport exhorte les dirigeants du monde à cesser de se voiler la face et à se tourner vers les énergies renouvelables autonomes

    Un nouveau rapport sur les besoins des communautés pauvres en énergie en Afrique de l’Ouest révèle des méconnaissances des besoins des populations pauvres par les banques de développement, les bailleurs de fonds d’aide et les gouvernements.

    Rédigé par des experts en énergie de Practical Action, le rapport intitulé « Poor People’sEnergy Outlook for 2016 » (Perspectives énergétiques des populations pauvres pour 2016) a révélé que les objectifs majeurs définis par les dirigeants mondiaux pour réduire la pauvreté et favoriser l’accès à l’énergie moderne ne seront pas atteints parce que les procédures actuelles de planification ne sont pas adaptées.

    Le rapport a été rédigé à l’aide de preuves recueillies au sein des communautés pauvres en énergie au Togo, en Afrique de l’Est et au Bangladesh, et invite les hommes politiques et les experts en développement à revoir les raisons des choix de leur approche de la planification et du financement de l’énergie.

    Il souligne également de graves insuffisances dans la plupart des pays pauvres en énergie lorsqu’il s’agit de faire face aux impacts sanitaires et environnementaux de la cuisine à foyers ouverts, qui tuent plus de quatre millions de personnes par an - plus que le sida, la tuberculose et le paludisme réunis.

    L’auteur du rapport, Dr Lucy Stevens, a déclaré que : « Nous travaillons depuis de nombreuses années avec les gouvernements en Afrique.Certains font des progrès pour apporter de l’énergie fiable à tous et sont à féliciter ».

    « Pourtant, dans de nombreux pays en développement, ce n’est pas le cas.Des milliards de pauvres veulent et ont besoin d’une énergie fiable pour pouvoir éclairer leur maison, cuisiner en toute sécurité et alimenter les ventilateurs afin d’apporter de la fraicheur dans leurs maisons et c’est tout simplement inacceptable que de nombreux ministères de l’énergie et certaines banques du développement continuent de donner la priorité à des réseaux coûteux pour des industries offrant peu d’avantages aux populations en général. ».

    « Cela se fait souvent en faveur de technologies énergétiques similaires distribuées à couts négociés ou moins chères qui peuvent répondre aux véritables besoins énergétiques de la nation, en fournissant de l’énergie à ceux qui vivent toujours dans l’obscurité et, de ce fait, sont incapables de travailler, d’apprendre ou de vivre de leur potentiel. »

    « Alors que les prévisions actuelles sur la persistance de la pauvreté énergétique en 2030 présentent un tableau plutôt sombre, il est encore temps de faire quelque chose en rééquilibrant les plans nationaux en faveur de solutions décentralisées.Mais cela doit être fait maintenant. »

    Le coauteur du rapport, Aaron Leopold, a déclaré que : « Nous devons maintenant sensibiliser les dirigeants nationaux sur la façon dont ce progrès technologique doit être intégré dans les processus nationaux de planification et de formulation des politiques, et sur la nécessité de renforcer les capacités des travailleurs nationaux pour installer, entretenir et réparer ces systèmes d’énergie essentiellement renouvelables. »

    « La recommandation la plus importante dans ce rapport est que nous devrions nous concentrer sur les besoins de l’utilisateur final au lieu des priorités supposées déterminées dans les capitales.Et la chose la plus intéressante que notre travail a permis de montrer est que les résultats de ces exercices inversés de planification sont meilleurs en termes de qualité et sont pratiquement sans aucun coût supplémentaire. »
    Ce rapport Poor People’sEnergy Outlook (Perspectives énergétiques des populations pauvres) est le cinquième d’une série de rapports sur l’impact de l’accès à l’énergie et de sa pénurie sur la vie des personnes pauvres à travers le monde.

    Le rapport 2016 utilise des données et des témoignages d’une douzaine de communautés au Togo, au Kenya et au Bangladesh.Il sera suivi de deux autres rapports, prévus d’ici à 2018, sur le financement de l’accès à l’énergie (2017) et son renforcement à une plus grande échelle (2018).

    Les principales conclusions sont les suivantes :

    • Une approche du jeu d’autruche pour affronter l’impact de la cuisine à foyers ouverts mais encore un enthousiasme pour une cuisine à énergiepropre au sein des populations pauvres
    • Une mentalité « réseaux ou rien » dans la plupart des plans nationaux
    • Une méconnaissance de la part de nombreux décideurs des meilleures technologies et approches adaptées pour l’atteinte de l’accès total à l’énergie
    • Un manque d’efforts significatifs dans le sens d’impliquer les populations pauvres en énergie dans la recherche des solutions souhaitées aux problèmes auxquelles elles sont confrontées.
    Le rapport formule les recommandations suivantes :
    • La cuisine et les différents besoins énergétiques des hommes et des femmes doivent être intégrés dans les plans nationaux pour répondre à la demande énergétique des ménages et parer aux décès causés par la cuisine à foyers ouverts.
    • L’accès à l’énergie doit être abordé à travers une gamme de solutions comprenant les réseaux, les mini-réseaux et les systèmes domestiques autonomes
    • Pour ce faire, nous devons investir davantage dans la formation et le renforcement des capacités, la fourniture d’outils et d’équipements pour des approchesnouvelles
    • Il est nécessaire d’améliorer l’éducation des fonctionnaires et des décideurs gouvernementaux sur l’éventail de solutions disponibles en matière d’accès à l’énergie
    • L’évaluation de l’accès à l’énergie ne devrait pas se faire simplement par le nombre de connexions et de kilowattheures produits, mais en examinant les niveaux d’accès à l’énergie requis et obtenus ainsi que les avantages sociaux à long terme.

    Pour plus d’information, ou pour une rencontre avec les auteurs du rapport, veuillez contacter :

    Billy Yarro
    West Africa Energy Lead
    Responsable Energie Afrique de l’Ouest
    (Sénégal) : +221 784 588 328
    Skype:yarro.billy
    http://practicalaction.org/consulting
    Twitter : @PA_WestAfrica

    Minata Coulibaly
    West Africa knowledge & communication manager
    Bureau Régional Dakar, Sénégal
    (Sénégal) : +221 77 881 2781
    Minata.Coulibaly@practicalaction.org.uk
    Site web : http://practicalaction.org/fr
    Twitter : @PA_WestAfrica

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce