• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    12ème session ordinaire du conseil d’administration de l’ANAM : Plus de 2, 800 milliards de FCFA pour les activités en 2017

    jeudi 9 février 2017 , par Assane Koné

    La 12ème session ordinaire du conseil d’administration de l’agence national d’assurance médicale (ANAM), s’est tenue le 9 février 2017 à la maison des ainés. Le projet de budget 2017 de l’ANAM, qui soutient le programme d’activités, est équilibré en recettes et en dépense à la somme de 2 836 230 211 FCFA, qui a vu une augmentation par rapport à celui de l’exercice 2016. Ce programme comprend 8 objectifs tendant à l’atteinte des résultats et à faire de l’ANAM une institution forte et crédible au Mali.

    L’ouverture de cette 12ème session a été présidée par le représentant du ministre de la solidarité et l’action humanitaire, Samba Alhmadou Baby, en présence du directeur générale de l’ANAM, Amadou Traoré. Ainsi que d’autres personnalités.

    Le représentant du ministre de la solidarité et l’action humanitaire a rappelé les évènements douloureux survenus le 18 janvier 2017 à Gao. « Cette attaque barbare que nous condamnons avec la dernière énergie, prouve à suffisance le bienfondé de l’institution d’un dispositif de protection sociale au bénéfice des populations les plus vulnérables », a-t-il déclaré. Il dira que le régime d’assistance médicale (RAMED) est une réponse ambitieuse et positive à cette aspiration, comme en témoigne la promptitude avec laquelle, la direction générale de l’ANAM a assuré la prise en charge médicale des blessées de ladite attaque.

    Il a aussi rappelé que le projet de modification de textes régissant le RAMED, a été adopté par l’Assemblée nationale, le 24 novembre dernier. « Cette modification qui a pour but de permettre à l’ANAM de faire face aux défis de l’heure, traduit l’optimisme et l’engagement de mon département à faire de ce dispositif un véritable outil de lutte contre la pauvreté et l’exclusion social », a-t-il indiqué.

    Ce geste de l’Assemblée nationale, a ajouté M. Baby, est le couronnement d’activités intenses menées au cours de l’année 2016 et qui ont permis l’immatriculation au RAMED de 95 322 personnes. « Ces résultats encourageants sont le fruit d’une part, d’une collaboration renforcée entre l’ANAM, les directions centrales du développement social et de la protection sociale et de l’économie solidaire et leurs services déconcentrés et autres », a-t-il déclaré. Selon lui, malgré ces résultants encourageants d’autres difficultés persistent.

    Pour faire face aux difficultés résiduelles et à ses nouvelles missions, la direction générale de l’ANAM a élaboré un plan de travail annuel 2017, conformément aux principes de la gestion axées sur les résultats, les missions assignées au RAMED intègrent des actions de modernisation de son outil de travail en vue de l’amélioration substantielle des résultats.

    Pour conclure, il a salué les efforts de l’ANAM dans la prise en charge des blessées de l’attentat du 18 janvier à Gao.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce