• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Festival International les Nuits du Kamalen N’goni : L’AVMIC veut faire de la culture un levier de développement économique local

    mardi 7 février 2017 , par Assane Koné

    Depuis le 2 février 2017, une vingtaine de jeunes filles et musiciens de Bougouni, Kolondièba et Yanfolila, sont en formation dans le Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) de Yanfolila. L’objectif de cette formation de deux semaines, est de renforcer les capacités techniques des instrumentistes et des danseuses des aires culturelles des trois cercles afin qu’ils puissent vivre de leur art. A la fin de la formation, un groupe sera formé avec les musiciens et jeunes filles. Ce groupe fera des prestations lors des différents festivals et particulièrement pendant la 4e édition du Festival International les Nuits du Kamalen N’Goni.

    L’Association Voix et Musique pour l’Intégration Culturelle (AVMIC) avec l’appui financier du Bureau de la Coopération Suisse au Mali, organise du 2 au 20 février 2017 à Yanfolila, une formation de renforcement des capacités à l’intention des artistes, musiciens, danseurs locaux des cercles de Bougouni, Kolondièba et Yanfolila. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le jeudi 2 février 2017 à Yanfolila. Présidée par Abdoul Berthé, coordinateur du projet, cette cérémonie a enregistré la participation des autorités locales, des représentants de la CAFO, du RECOTRAD, des artistes…

    Dans son intervention, le coordinateur du projet a déclaré que l’objectif de ce projet est de renforcer les capacités techniques des instrumentistes et des danseuses des aires culturelles des trois cercles. Selon Abdoul Berthé, le projet vise à créer de l’emploi pour les artistes afin de réduire l’immigration massive des artistes ruraux vers les centres urbains du Mali et l’Europe, faire connaitre le patrimoine matériel et immatériel des cercles de Bougouni, Kolondièba et Yanfolila, réhabiliter les instruments et les pas de danse des aires culturelles des trois cercles. A travers ce projet, les organisateurs veulent sauvegarder les instruments traditionnels en voie de disparition, améliorer le niveau de vie des artistes ruraux par la qualité de leur prestation, promouvoir la diversité culturelle de ces cercles dans une perspective de détection de nouveaux talents artistiques, organiser le maximum de sessions de formation qualifiante à l’endroit des musiciens instrumentistes, des danseurs et danseuses des aires culturelles dans les trois cercles.

    Durant la formation, les instrumentistes traditionnels, les associations d’artistes, les artistes vocalistes, les danseuses, les opérateurs culturels privés ou étatiques, les orchestres modernes et traditionnels des trois cercles vont apprendre plusieurs modules notamment les techniques de fabrication de l’instrument de musique traditionnel, Kamalen n’goni, Dan, N’bolon, KoloKolo, So Flé. Les danseurs apprendront les techniques de danses traditionnelles des trois cercles. Une manière de valoriser le patrimoine culturel de la zone.

    A la fin de la formation, un groupe musical sera formé par les musiciens et jeunes filles qui ont pris part à la formation. Le coordinateur du projet, Abdoul Berthé, a promis de démarcher certaines structures, notamment le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, l’ANPE, le FAFPA pour doter ce groupe d’instruments adéquats. Il est aussi prévu que ce groupe prenne part à différents festivals, notamment la 4ème édition du Festival international les nuits du kamalen n’goni au mois d’avril 2017.

    Lamine Kané

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce