• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Réunion du G5 Sahel à Bamako : Une force conjointe du G5 Sahel en gestation

    lundi 6 février 2017 , par Assane Koné

    La mise en place immédiate de la Force Conjointe du G5 Sahel, conformément à l’option I, à court terme, et l’option II, à moyen et long terme, est la décision principale prise à Bamako lors de la réunion du G5 Sahel. Lisez la résolution.

    N° 00-01/2017 RELATIVE A LA CREATION D’UNE FORCE CONJOINTE DU G5 SAHEL
    Bamako, le 06 février 2017

    RESOLUTION N° 00-01/2017 RELATIVE A LA CREATION D’UNE FORCE CONJOINTE DU G5 SAHEL

    Les Chefs d’Etats du G5 Sahel :

    - Conscients de la situation sécuritaire préoccupante dans la région du Sahel ;
    - Convaincus que la lutte contre le terrorisme ne peut être efficace que dans une approche globale concertée et coordonnée ;

    Décident de ce qui suit :

    La mise en place immédiate de la Force Conjointe du G5 Sahel, conformément à l’option I, à court terme, et l’option II, à moyen et long terme, en prenant en compte les facteurs suivants :

     Un mandat clair de l’Union Africaine et de l’Organisation des Nations Unies ;
     Le financement soutenu de la force conjointe ;
     Des règles d’engagements clairs en vue de combattre le terrorisme, le trafic de drogue et l’immigration clandestine.

    Ladite Force Conjointe aura pour mandat de lutter contre le terrorisme et le crime transnational organisé.

    Bamako, le 06/02/2017
    Le Sommet

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce