• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

    Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Le parti SADI à propos de l’attentat meurtrier de Gao : « Notre nation a été attaquée dans… sa diversité, sa renaissance et sa réconciliation »

    samedi 21 janvier 2017 , par Assane Koné

    « La tragédie de Gao doit être le déclic qui permettra aux acteurs de bonne foi de mettre fin à l’influence des narcotrafiquants sur les institutions publiques », indique le parti SADI dans une déclaration publiée suite au carnage de Gao. Lisez !

    Déclaration du parti SADI sur les événements du mercredi 18 janvier 2017

    Le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) a suivi avec horreur et consternation la vague de violence qui s’est abattue sur notre pays le 18 janvier 2017.

    Aux environs de 8h45 mn, un véhicule piégé a explosé au milieu de jeunes combattants réunis pour des patrouilles mixtes à Gao. L’attaque barbare a fait au dernier bilan 77 morts et 100 blessés. Notre nation a été attaquée dans ce qu’elle a de plus précieux c’est-à-dire sa diversité, sa renaissance et sa réconciliation.

    Le 18 janvier, tôt le matin, un poste de l’armée malienne a été attaquée à Goudam faisant au total 3 morts et 3 blessés, du matériel emporté ou détruit.

    Ce même 18 janvier 2017, Nassourou DICKO, descendant de N’Dodli, fondateur de Boni (Cercle de Douentza) a été lâchement assassiné. Il fait partie de la longue liste d’assassinats ciblés visant les descendants des N’Dodli.

    Pour le Parti SADI :}

    -  L’acte ignoble perpétré à Gao contre le cantonnement du MOC (Mécanisme opérationnelle de Coordination) est l’œuvre de ceux qui ont juré de détruire notre pays et de mettre dos à dos nos communautés ;
    -  Les auteurs de cet attentat sont à rechercher dans les milieux des narcotrafiquants et de leurs alliés terroristes qui ont tout intérêt à sauvegarder la zone de non droit dans laquelle prospèrent leurs trafics ;
    -  La tragédie de Gao doit être le déclic qui permettra aux acteurs de bonne foi de mettre fin à l’influence des narcotrafiquants sur les institutions publiques ;

    Le parti SADI :

    -  Tient à rappeler que l’influence des subsides de la drogue est la principale cause de l’affaiblissement de l’Etat sous ATT et de son effondrement ;
    -  S’étonne que les narcotrafiquants notoires sont aujourd’hui présentés comme des personnalités honorables – Personne ne se pose la question de l’origine des immeubles et des sociétés de transport qui poussent comme une génération spontanée ;
    -  Condamne fermement l’attentat criminel, barbare et ignoble ;
    -  Exprime ses condoléances émues et attristées aux familles des victimes ;
    -  Souhaitent prompt rétablissement aux blessés ;
    -  S’incline pieusement sur la mémoire des disparus, prie dieu pour leur accorder le paradis et présentent ses condoléances aux familles attristées et au peuple malien ;
    -  Condamne cette guerre à huis clos contre les descendants de l’une des figures la plus marquante de notre histoire. Des crapules se drapent du manteau de l’Islam pour prendre leur revanche sur la société.

    Bamako, le 19 janvier 2017

    Pour le Bureau Politique
    Le Président

    Dr. Oumar MARIKO
    Député à l’Assemblée Nationale du Mali

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce