• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Attaque terroriste du Campement Kangaba : Le RPM condamne

    Le dimanche 18 juin 2017, au petit soir, des individus présentés comme des terroristes djihadistes, ont attaqué le Campement kangaba. Officiellement , cette attaque aurait fait 9 victimes : 5 innocentes victimes dont un élément des forces armées et de sécurité

    Mamadou Ismaila KONATE, ministre de la justice : « Le gouvernement est engagé pour accélérer la mise en œuvre des points d’accord conclus entre lui et les syndicats »

    Dans un communiqué diffusé par le ministère de la justice, Me Mamadou Ismaïla konaté, ministre de la Justice garde des Sceaux, a rencontré les partenaires sociaux de son département à leur demande. Lisez le communiqué qui a sanctionné ces différentes rencontres !

    Rapport conjoint AMDH/FIDH : Accusée, l’AMDH se défend

    Le Président de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) invite l’opinion nationale à faire attention à la désinformation et à la campagne d’intoxication de certains organes de presse suite à la publication de son rapport conjoint avec la FIDH, le 11 mai

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Présentation de vœux : Soumaïla Cissé denonce « L’incompétence et l’incapacité avérée des différents gouvernements du régime en place à faire face à la situation catastrophique du pays »

    mercredi 11 janvier 2017 , par Assane Koné

    « Monsieur le 1er Vice- President, vous l’avez rappelé, le mal qui ronge notre pays devient de plus en plus inquiétant. Oui ! Très inquiétant ! Seule cause : l’incompétence et l’incapacité avérée des différents gouvernements du régime en place à faire face à la situation catastrophique du pays. Les différents gouvernements qui se sont succédés ont excellé dans tout sauf à redonner espoir au Peuple malien en engageant le véritable combat tant attendu : contre l’insécurité, contre l’impunité, contre la corruption, contre la mal gouvernance, contre le favoritisme dans l’administration d’état et contre la discrimination dans l’accès aux médias d’état », a indiqué Soumaïla Cissé, lors de sa présentation de vœux le 10 janvier 2017. Il a estimé que « Les Maliens sont meurtris et humiliés au dedans et au dehors. L’insécurité grandissante et généralisée dans le pays continue de noyer tous les espoirs de paix et de réconciliation ». Lisez l’intégralité de son discours !

    Madame, Messieurs les Présidents d’Honneur ;
    Mesdames Messieurs les membres du Bureau Exécutif National ;
    Messieurs les présidents des commissions spécialisées du Parti ;
    Messieurs les députés du groupe VRD à l’Assemblée Nationale ;
    Mesdames Messieurs les membres de notre groupe politique au Haut Conseil des Collectivités
    Mesdames Messieurs les élus communaux ici présents,
    Madame la présidente du mouvement national des femmes ;
    Monsieur le président du mouvement national des jeunes ;
    Militantes, militants,
    Chers camarades,
    Mesdames Messieurs,

    Je voudrais vous dire que c’est un agréable plaisir pour mon épouse et moi de nous retrouver parmi vous aujourd’hui pour sacrifier à cette traditionnelle présentation de Vœux.

    Je vous remercie très sincèrement pour les Vœux adressés à ma famille et à moi- même.

    C’est avec un bonheur tout particulier que mon épouse et moi vous adressons nos meilleurs vœux pour l’année qui vient de commencer.

    J’associe à ces Vœux le personnel du siège (chauffeurs, gardiens, huissiers, secrétaires) et tous nos collaborateurs extérieurs ici présents.

    Que cette année 2017 soit pour vous, vos familles et proches une année de Santé, de Bonheur, de Réussite dans toutes vos entreprises. Qu’elle soit pour notre parti une année de rayonnement, de renforcement de la cohésion et de la solidarité.
    Qu’elle soit pour notre pays une année de réconciliation, de paix, de quiétude et de développement.

    Mes chers camarades,

    L’année 2016 est partie sur une note de désespoir et d’inquiétude pour l’ensemble du peuple malien.

    Nous avons entamé 2017, après avoir vécu une année 2016 particulièrement difficile et meurtrière. A cette occasion, je voudrais tout d’abord m’incliner devant la mémoire des nombreuses victimes civiles et militaires, maliennes, africaines et étrangères qui ont perdu la vie en défendant notre souveraineté et l’intégrité de notre territoire. Je réitère mes condoléances les plus attristées à toutes les familles endeuillées et mes souhaits de prompt rétablissement aux nombreux blessés.

    J’ai une pensée émue à l’endroit de nos réfugiés et de nos compatriotes de l’extérieur. Chacun d’entre eux en ce qui le concerne vit des moments particulièrement difficiles et éprouvants. A eux tous, j’exprime mon soutien et ma solidarité.

    L’URD, comme d’habitude, suit avec beaucoup d’attention les actions de nos compatriotes de l’extérieur qui se battent depuis quelques temps pour leur liberté et le respect de leur dignité. La récente Motion de censure déposée contre le Gouvernement du Mali en est une parfaite illustration.

    Je ne cesserais jamais de rappeler que les maliens de l’extérieur doivent avoir un accès plus facile et efficace à nos consulats de proximité et être traités avec respect et reconnaissance dans leur pays d’accueil.

    Les Maliens sont meurtris et humiliés au dedans et au dehors. L’insécurité grandissante et généralisée dans le pays continue de noyer tous les espoirs de paix et de réconciliation. Je profite de l’occasion pour féliciter et encourager nos forces armées et de sécurité qui, malgré la faiblesse de leurs moyens, poursuivent avec détermination la lutte contre les forces du mal, avec l’aide et l’accompagnement des amis et partenaires du Mali. C’est pourquoi je formule également des vœux très ardents pour que notre pays retrouve son honneur, la stabilité, la paix, la concorde et la prospérité.
    Monsieur le 1er Vice- President, vous l’avez rappelé, le mal qui ronge notre pays devient de plus en plus inquiétant. Oui ! Très inquiétant !

    Seule cause : l’incompétence et l’incapacité avérée des différents gouvernements du régime en place à faire face à la situation catastrophique du pays. Les différents gouvernements qui se sont succédés ont excellé dans tout sauf à redonner espoir au Peuple malien en engageant le véritable combat tant attendu :

    - contre l’insécurité
    - contre l’impunité
    - contre la corruption
    - contre la mal gouvernance
    - contre le favoritisme dans l’administration d’état
    - contre la discrimination dans l’accès aux médias d’état.

    Pourtant notre parti avait reconnu avec humilité lors du remaniement du 15 janvier 2016 que le Président de la République a fini une fois de plus par donner raison à l’opposition en limogeant des membres du Gouvernement cités dans les affaires de mal gouvernance et de mauvaise gestion de ces derniers mois. Nous avions espéré que la justice allait avoir les mains libres pour situer les responsabilités afin de laver l’honneur du Mali et restaurer la confiance auprès de nos partenaires. Hélas ! Jusque-là aucune sanction ! Et pire certains ont eu des promotions et la mal gouvernance est devenue la règle.

    Nous avons toujours rappelé avec insistance QUE LA SIGNATURE DE L’ACCORD DIT D’ALGER NE DEVAIT NULLEMENT OCCULTER LA SITUATION SÉCURITAIRE INQUIETANTE DANS LE NORD ET LE CENTRE DU PAYS DONT LA RÉSOLUTION REQUIERT LE NÉCESSAIRE DIALOGUE ENTRE LES DIFFÉRENTES COMPOSANTES DE LA NATION.

    L’IMMENSE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION ORGANISÉE PAR LE GOUVERNEMENT AUTOUR DE L’ACCORD N’A EU AUCUN EFFET BÉNÉFIQUE POUR LE PAYS. BIEN AU CONTRAIRE, ON ASSISTE IMPUISSANT À UNE RECRUDESCENCE DE LA VIOLENCE AVEC SON CORTÈGE D’ATTAQUES MEURTRIÈRES CONTRE LES FORCES ARMÉES DU MALI, les Forces de la Minusma ET LES POPULATIONS CIVILES AU NORD ET AU CENTRE DU PAYS.

    Tous les acteurs qui interviennent dans la résolution de la crise du Mali sont unanimes à constater que l’application de l’accord piétine dangereusement.

    C’est dans ces conditions déplorables, que le Gouvernement a décidé d’organiser les élections communales le 20 novembre 2016, après plusieurs reports en raison de l’insécurité et l’absence de l’administration dans plusieurs localités.

    Le résultat satisfaisant obtenu par l’URD lors de ce scrutin et brillamment rappelé par le 1er Vice-président est le fruit de l’engagement des militantes, militants et sympathisants de l’URD déterminés à offrir à nos collectivités un meilleur cadre de gestion des affaires publiques. Avec 1761 conseillers dont 447 femmes, 103 maires, notre parti a fait du progrès. Je ne cesserai jamais de vous remercier de vous féliciter et engager fortement nos nouveaux conseillers à promouvoir dans les communes que dirige l’URD une nouvelle GESTION LOCALE EXEMPLAIRE tournée prioritairement vers les services sociaux de base à savoir l’assainissement, la santé et l’éducation.
    Monsieur le 1er vice- President, je suis effectivement d’accord avec vous que la récente victoire de l’URD lors des élections législatives partielles de Tominian prouve à suffisance que nous sommes prêts à offrir au peuple malien une alternative crédible en 2018. Oui c’est possible ! Les signes sont clairs ! Je félicite très vivement notre camarade Ange pour sa brillante élection comme Député à l’Assemblée Nationale. Je profite de l’occasion pour féliciter la Section URD de Tominian et la Fédération URD de Ségou pour le travail remarquable abattu lors de ce scrutin.

    Chers camarades,

    La situation catastrophique de notre pays oblige notre Parti à redoubler d’efforts et à faire face aux nombreux défis. Nous avons choisi d’aller à l’opposition, et cette position exige de nous, responsables comme militants de base, une union et une cohésion plus fortes, un engagement constant et sans calcul, une meilleure organisation, une excellente communication et un meilleur fonctionnement du parti à tous les niveaux. Toutes les campagnes d’intimidation ou d’intoxication qui ont consisté à vouloir ternir l’image de nos premiers responsables et à déstabiliser notre parti sont restées sans succès.

    Notre détermination, l’engagement des jeunes et des femmes nous ont permis de réussir toutes nos activités statutaires. C’est le lieu de vous réitérer mes félicitations pour avoir adopté lors de notre 7ème Conférence nationale des résolutions et des recommandations fortes sur la vie du parti, à son financement dont l’application correcte et rigoureuse par toutes et par tous permettra de corriger les dysfonctionnements constatés et de renforcer la base du parti.

    C’est le lieu également d’exprimer toute ma fierté à l’endroit des militants et sympathisants, de la direction du parti, des commissions, des élus et surtout de nos braves femmes et de notre dynamique jeunesse. J’ai bien entendu vos messages ! J’ai pris bonne note de vos préoccupations, je demeure convaincu qu’ensemble nous surmonterons les obstacles.

    Comme vous le savez, notre parti s’agrandit grâce à l’exploit de tout un chacun. Cette popularité incontestable, cet engouement réel doivent nous servir de stimulant pour aller à la rencontre de plus de maliens encore, plus de groupements de maliens avec comme seul bréviaire, comme seul argument la VÉRITÉ rien que la VÉRITÉ et toujours la VÉRITÉ.

    La VÉRITÉ sur l’état du pays
    La VÉRITÉ sur notre programme,
    La VÉRITÉ sur notre projet et les moyens d’y parvenir !
    Chers camarades, n’oublions jamais nos Présidents d’Honneur, ils œuvrent inlassablement nuit et jour pour élargir la base du parti. Qu’ils reçoivent ici l’expression de notre profonde gratitude et de notre reconnaissance. Que Dieu leur donne la santé nécessaire de continuer à nous assister.

    Militantes, Militants,

    Acceptons l’effort nécessaire pour connaître les textes du parti, son programme et son option politique. Ceci pour mieux réussir son ancrage dans le Mali profond.
    Avant de terminer je renouvelle mes sincères remerciements à l’endroit des femmes, des jeunes, des commissions, de l’ensemble de nos députés du groupe parlementaire VRD et notre groupe politique au Haut Conseil des Collectivités pour le travail de qualité abattu en 2016.

    Chers camarades,

    Voilà assurément une multitude de vœux. J’espère qu’ils se réaliseront, mais je ne veux pas seulement l’espérer. Ces vœux, je l’ai dit, sont des engagements pour notre Parti. Ces vœux signent une volonté, et portent un projet. Pour réussir, tous ensemble, il convient que chacune et chacun fasse siens des valeurs de respect et soutien de l’autre, de confiance, de sincérité et de responsabilité.

    Que cette nouvelle année nous permette de contribuer, tous ensemble, à faire avancer notre idéal commun.

    A la suite du 1er Vice-président du Parti, je profite de l’occasion pour adresser aux familles de nos camarades rappelés à Dieu, mes condoléances les plus attristées. Que le Tout Puissant les accueille en son saint paradis.

    Je souhaite également meilleure santé à tous nos camarades qui se battent contre la maladie.

    A toutes et tous je souhaite une bonne et heureuse année 2017.

    Vive l’URD
    Vive le Mali.
    Je vous remercie.
    Honorable Soumaila Cissé

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce