• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Attaque terroriste du Campement Kangaba : Le RPM condamne

    Le dimanche 18 juin 2017, au petit soir, des individus présentés comme des terroristes djihadistes, ont attaqué le Campement kangaba. Officiellement , cette attaque aurait fait 9 victimes : 5 innocentes victimes dont un élément des forces armées et de sécurité

    Mamadou Ismaila KONATE, ministre de la justice : « Le gouvernement est engagé pour accélérer la mise en œuvre des points d’accord conclus entre lui et les syndicats »

    Dans un communiqué diffusé par le ministère de la justice, Me Mamadou Ismaïla konaté, ministre de la Justice garde des Sceaux, a rencontré les partenaires sociaux de son département à leur demande. Lisez le communiqué qui a sanctionné ces différentes rencontres !

    Rapport conjoint AMDH/FIDH : Accusée, l’AMDH se défend

    Le Président de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) invite l’opinion nationale à faire attention à la désinformation et à la campagne d’intoxication de certains organes de presse suite à la publication de son rapport conjoint avec la FIDH, le 11 mai

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Gestion et développement des mutuelles de santé : Une trentaine de volontaires outillés

    mercredi 28 décembre 2016 , par Assane Koné

    L’UTM (Union technique de la mutualité) en collaboration avec la Mutualité chrétienne du Hainaut oriental de la Belgique et le programme MASMUT de l’UEMAO, a organisé, mardi dernier, un atelier de formation des bénévoles de la mutualité malienne au siège de la FEMAPH.

    Cette session avait pour objectif principal de mieux outiller les bénévoles de l’UTM dans l’exercice de leur mission à travers le renforcement de leurs capacités dans la préparation et la conduite de l’action politique du mouvement. L’ouverture de travaux était présidée par le président de l’UTM, Babassa DJIKINE ; en présence du représentant de la Mutualité chrétienne du Hainaut oriental de la Belgique, Didier CORNET ; du coordinateur du programme MASMUT de la CEDEAO, M. Koffi ; du directeur de l’UTM, Issa SISSOUMA, etc.

    Les travaux de cette formation ont regroupé une trentaine de participants venus de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et du district de Bamako. A travers cette formation, ses responsables visent, de manière spécifique, à renforcer les capacités des bénévoles de l’UTM sur entre autres : le concept du bénévolat et ses implications, les exigences du bénévolat, les qualités du bénévolat, le leadership, la préparation et la tenue de l’exposé vivant, etc. Selon les initiateurs de cette rencontre, l’analyse faite des interventions sur le terrain fait apparaitre plusieurs limites à la participation des bénévoles dans le contexte malien, notamment : la faible capacité de communication ; la faible capacité thématique sur les mutuelles de santé notamment dans le contexte de la couverture maladie universelle, etc.

    Dans le souci d’améliorer la contribution des populations au développement et la gestion des mutuelle de santé, l’UTM a envisagé cette formation des bénévoles. Pour l’UTM, le bénévolat constitue une problématique qui doit être nécessairement intégré dans les différentes actions à mettre en place dans le cadre du développement des mutuelles.

    A l’ouverture des travaux, le président l’UTM, a tenu a remercié les partenaires pour leur soutien. De ses propos, il ressort que l’organisation de cet atelier s’inscrit en droite ligne des efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires ainsi que les acteurs sociaux pour l’extension de la protection sociale dans une dynamique d’accès universelle.

    A travers cet atelier, l’UTM et ses partenaires entendent contribuer au renforcement du rôle du mouvement citoyen que la mutualité est appelé à jouer dans le cadre de la construction nationale d’une vraie solidarité. En effet, dans la perspective de la couverture maladie universelle, l’Etat compte faire jouer au mouvement mutualiste, ce à travers l’UTM, un rôle important pour la couverture des secteurs agricoles et informels qui représentent, selon les estimations, 78% de la population malienne. Pour cela, le mouvement a besoin tant au niveau technique et politique de femmes et d’hommes capables d’assurer cette participation à la hauteur des attentes. D’où l’organisation du présent atelier.

    Par Zié Abdoulaye OUATTARA

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce