• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

    Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Sommet France-Afrique : La CAD-Mali organise un contre sommet du 7 au 8 janvier 2017 à Ouéléssébougou

    mardi 20 décembre 2016 , par Assane Koné

    La Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement du Mali (CAD-Mali), conformément à ses habitude, organisera du 7 au 8 janvier 2017, la 12ème édition du Forum des Peuples en contrepoint au 27ème sommet Afrique-France. L’annonce a été faite le 19 décembre 2016, lors d’une conférence de presse animée par Issa Kamissoko, Président de la CAD-Mali. Pour la circonstance, il avait à ses côtés Souleymane Dembélé, le Directeur exécutif de la CAD-Mali et Mme Diawara Bintou Coulibaly, administratrice financière de la CAD-Mali.

    Placée sous le thème « Les Peuples du sud exigent des alternatives pour un nouveau partenariat économique, social et sécuritaire entre la France et les Etats Africains », la 12ème édition du Forum des Peuples aura lieu du 7 au 8 janvier 2017, à Ouélessébougou, cercle de Kati (région de Koulikoro).

    En attendant que les autres partenaires se signalent, la direction de la CAD-Mali a annoncé que l’édition de cette année, sera organisée en partenariat avec Oxfam Belgique et CNDCD 11.11.11, un combat de pleins droits.

    Partie intégrante du Forum Social Africain et du Forum Social Mondial, le Forum des Peuples se donne la spécificité de se tenir chaque année en contrepoint au sommet du G 20. Cependant cette année de façon spécifique, il se tiendra en contrepoint au 27ème sommet Afrique-France, comme ce fut le cas lors de la précédente édition de sommet entre l’Afrique et la France que notre pays a eu a abrité.

    L’édition de cette année a pour objectif, de contribuer à travers le contre-sommet à la réflexion, à la consolidation et à la pérennisation des espaces d’expression populaire sur les préoccupations légitimes des peuples appauvris, victimes des principes et pratiques néolibérales en faveur de la renaissance africaine par le biais de l’Autodétermination des peuples pour son développement durable.

    Il sera marqué par des cases thématiques qui vont focaliser l’ensemble des discussions et des débats. Au total 800 participants sont attendus à cette 12ème édition du Forum. Ils viendront des régions du Mali, de l’Afrique, d’Europe, d’Asie, d’Amérique et du reste du monde. Ils sont constitués entre autre des mouvements sociaux, des communautés rurales, des citoyens.

    Le budget prévisionnel de 45 millions de FCFA de cet évènement de premier ordre des organisations de la société civile malienne, n’est pas encore bouclé. Et les organisateurs comptent sur des partenaires potentiels pour réussir l’édition.

    Dans son intervention, le président de la CAD-Mali, Issa Kamissoko, a indiqué que sa structure est reconnue à travers le Forum des peuples qui se tient depuis 2001 dans une localité du Mali et à chaque fois en contrepoint au sommet du G20.

    « L’année derrière, la 11ème édition du Forum s’est tenue à Siby du 5 au 6 décembre 2015 avec pour message principal ‘’ COP21, les peuples du sud refusent la fatalité et demandent justice face au changement climatique’’ », a-t-il indiqué.

    En ce qui concerne le choix de Ouélessébougou, le président de la CAD-Mali, a expliqué que c’est une zone d’intervention de la CAD-Mali. Selon lui, la CAD-Mali a travaillé dans cette zone avec d’autres programmes et avec les populations à la base.

    A noter que la CAD-Mali est un mouvement social d’alternatives populaires. De statuts malien et agrée par le gouvernement du Mali en 2001, elle regroupe 103 organisations membres, composées d’associations et d’organisations paysannes, de femmes, de jeunes, de traditherapedutes, d’opérateurs économiques, d’ONG, de syndicats, des associations de confession religieuse musulmane et chrétienne et de plusieurs individus engagés pour la cause des peuples. Elle est présente dans le District de Bamako et à l’intérieur du Mali à travers huit antennes relais dans les huit régions.

    Lamine Kané

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce