• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Attaque terroriste du Campement Kangaba : Le RPM condamne

    Le dimanche 18 juin 2017, au petit soir, des individus présentés comme des terroristes djihadistes, ont attaqué le Campement kangaba. Officiellement , cette attaque aurait fait 9 victimes : 5 innocentes victimes dont un élément des forces armées et de sécurité

    Mamadou Ismaila KONATE, ministre de la justice : « Le gouvernement est engagé pour accélérer la mise en œuvre des points d’accord conclus entre lui et les syndicats »

    Dans un communiqué diffusé par le ministère de la justice, Me Mamadou Ismaïla konaté, ministre de la Justice garde des Sceaux, a rencontré les partenaires sociaux de son département à leur demande. Lisez le communiqué qui a sanctionné ces différentes rencontres !

    Rapport conjoint AMDH/FIDH : Accusée, l’AMDH se défend

    Le Président de l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) invite l’opinion nationale à faire attention à la désinformation et à la campagne d’intoxication de certains organes de presse suite à la publication de son rapport conjoint avec la FIDH, le 11 mai

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    FESCAURI 2016 : Un hommage mémorable à Feu Ali Farka Touré à l’occasion du 10ème anniversaire de son décès

    dimanche 18 décembre 2016 , par Assane Koné

    Le samedi 17 janvier 2016, les lampions se sont éteints sur le deuxième concert programmé à Siby dans le cadre de la 10ème édition du FESCAURI. Il faut dire que pour cette deuxième nuit de concert, des grands noms de la musique malienne comme Toumani Diabaté et Bassékou kouyaté, n’étaient pas présents. Par contre pour l’hommage rendu à Ali Farka Touré dans le cadre de la commémoration du dixième anniversaire de son décès, le Groupe Ali Farka band, Samba Touré et Vieux Farka, dans des interprétations d’une quinzaine de morceaux phares de la légende malienne, ont pu convaincre les festivaliers que Ali Farka Touré, par ses créations musicales, a apporté une dose malienne à la civilisation de l’universelle, en tout cas en ce qui concerne le domaine musicale.

    Pour cette dernière nuit de concert, la mobilisation était au rendez-vous, même si l’on a pu déplorer par moment la poussière qui envahissait l’espace, faute d’arrosage. Venus pour la plupart de Siby et environs, même si l’ont a enregistré la présence de nombreux mélomanes bamakois, personne n’a voulu se faire conter cette soirée mémorable à l’honneur de l’illustre feu Ali Farka Touré.

    Samba et Vieux Farka des héritiers à prendre au sérieux

    Vieux Farka Touré, fils d’Ali Farka Touré, qui d’année en année, se confirme comme un digne héritier de son père, fut le premier à monter sur la scène de Siby ce samedi soir. Passé depuis plusieurs années, maître de la guitare, il ne passera pas trop de temps à convaincre les festivaliers de sont talent déjà confirmé. A travers trois morceaux du patrimoine musical de son défunt père, il a invité les festivaliers à se souvenir de ce malien qui a écrit les plus belles histoires de la musique malienne à travers le monde.

    Il fut succéder sur le podium par Samba Touré, un autre héritier de Feu Ali Farka Touré. Si nombreux étaient les mélomanes qui voyaient en Afel Bocoum le successeur d’Ali Farka Touré, il faut dire aujourd’hui que nombreux sont ceux qui commencent à réviser leur position. Depuis quelques années, Samba Touré, comme le vin se bonifie et s’impose aujourd’hui comme celui qui arrive à transmettre toute les émotions que l’on vie en écoutant du Ali Farka Touré.

    Samba Touré a su tracer sa voie. Mais quand il s’agit de parcourir le répertoire d’Ali farka Touré, il s’impose aujourd’hui en maître incontestable. Et, ça nous l’avons constaté à Siby. Cet artiste, ira loin. Parce que sérieux dans tout ce qu’il fait sur scène. Et, son évolution d’année en année est perceptible. Il lui reste aujourd’hui d’avoir l’opportunité de collaborer avec une grande maison de production à dimension mondiale pour révéler la grandeur de son talent à l’humanité. En tout cas sa brève prestation a Siby, nous a laissé cette conviction.

    Le Groupe Ali Farka band, toujours sur la voie de leur défunt maître

    C’est à travers la prestation de ce groupe que l’on apprécie la dimension de la phrase selon laquelle, il est dit qu’un artiste ne meurt jamais. Bien que Vieux Farka ne soit pas resté après sa prestation pour chanter et jouer avec le Groupe Ali Farka band, comme cela était prévu dans les coulisses, la prestation du groupe du défunt, restera dans la mémoire des festivaliers qui étaient à cette 10ème édition du FESCAURI.

    En plus des autres membres du groupe, Barou Diallo, communément appelé Barou Bléni qui se remet d’une AVC d’il y a un an, était sur scène avec sa belle guitare bass. Contrairement à une rumeur qui voudrait qu’il soit dans un fauteuil roulant en région parisienne, c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons vu et apprécier la prestation de Barou à Siby. Il a joué pendant au moins 1 heures 45 qu’à durer ce spectacle et attendez-vous bien, debout avec sa guitare et esquissent des pas de danse par moment.

    Barou n’est pas passé inaperçu, tant il était la coqueluche de ses fans qui voulaient de photographier avec lui. Volontiers, il faisait plaisir à toutes les sollicitations.

    Le Général Balody en terrain conquit

    Après la prestation du Groupe Ali Farka band, ce fut le tour du Général Balody de tenir en haleine le public de Siby. Dans son style propre à lui, il a su créer produire un spectacle dynamique avec une interaction avec son public. E, tout cas, vu l’ardeur des festivalier, il faut le dire cet artiste était en terrain conquit. Ils n’avaient pas besoin de choristes. Il avait comme choriste le public qui reprenait à chœur en même temps que lui tous ses morceaux. Et, comme, il a dédié un morceau à Siby et sa population, dans un style de panégyriste, il n’y a aucun doute, l’artiste a été adopté par le public de Siby.

    Les voix du manding pour recevoir les festivaliers

    Le vendredi 16 décembre 2016, Siby et environs ont enregistré deux grandes manifestations : La veillée des chasseurs de Tabou et le Concert des voix du manding sur le stade de la localité.

    L’artiste Ahmed Fofana annoncé était absent. Mais la prestation de ARTAN Nakal de Tombouctou, a fait oublier cette absence. Ce groupe composé de quatre jeunes musiciens a du talent à revendre. Inscrit dans les sonorités du nord du Mali, il va falloir compter avec ce groupe dans les années à venir.

    A côté de ce groupe des artistes comme Yayi kanouté, Missouba Dagno, Pap-C et Senghor et Donko M’Boup, ont souhaité la bienvenue à leur manière aux festivaliers.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce