• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    La Plateforme « AN TÈ, A BANNA » dit NON aux violences et aux escadrons de la mort

    La Plateforme AN TÈ, A BANNA-TOUCHE PAS MA CONSTITUTION condamne avec la dernière énergie la tentative d’assassinat du chroniqueur Madou-ka-Journal dans la nuit du lundi au mardi. En effet, un homme armé a tiré à bout portant sur Madou à Boulkassoumbougou (Est

    Ambassade du Mali en Espagne : Un consulat honoraire ouvre ses portes à Valence

    Dans un communiqué publié le 7 juillet 2017, Abdoulaye Koumaré, Ambassadeur du Mali auprès du Royaume d’Espagne, informe l’opinion publique nationale et internationale de l’ouverture depuis le 3 juillet 2017, d’un Consulat honoraire à Valence. Lisez le communiqué

    Royaume d’Arabie Saoudite : Le Mali encourage le retour volontaire de ses citoyens en situation irrégulière

    Par Note Circulaire N° 214333/4/8 du 26 mars 2017, le Gouvernement saoudien a informé les missions diplomatiques et consulaires accréditées auprès du Royaume d’Arabie Saoudite du déclenchement d’un programme national de poursuite des étrangers en situation

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Arts plastiques : La béninoise Alofan G. Alihossi expose son talent au Centre Soleil d’Afrique à travers 16 œuvres

    vendredi 16 décembre 2016 , par Assane Koné

    Le Centre Soleil d’Afrique connu au Mali pour son engagement en faveur de la promotion des arts plastiques, vient de donner une opportunité aux amoureux de la peinture au Mali de découvrir le travail artistique de la béninoise Alofan G. Alihossi. Du 11 au 18 décembre 2016, elle y expose ses œuvres plastiques réalisées au Mali.

    C’est à travers 16 œuvres plastiques dont dix sont au format 100 x 70 cm, qui traduisent tout le talent de cette artiste autodidacte béninoise qui peint et sculpte sur la toile, que le public malien va découvrir Alofan G. Alihossi.

    Habituée à flirter avec la nature, avec son être et avec ses émotions, Alofan G. Alihossi est restée fidèle à elles mêmes. Celle qui a déjà fait 7 expositions en solo dans sa carrière, nous a confié que ses œuvres exposées à Bamako, « ont été inspirées des paysages et des faits de sa vie qu’elle a rencontré lors de ses multiples voyages ».

    Alofan G. Alihossi dans son travail exposé à Bamako, donne une seconde vie aux sacs de jute auxquels elle impriment une nouvelle allure en les utilisant comme la toile pour ses œuvres. Quand l’artiste ramasse des vieux sacs de jute dans un restaurant, les lave et décide de les utiliser comme support d’une œuvre sculptée sur toile, il est tout à fait normal que cette œuvre s’appelle « soin ». « Il faut que nous prenions soin les uns des autres dans ce monde déstabilisé », a-t-elle indiqué. La sculpture qui transparaît sur cette toile sculptée, observée de près, laisse transparaître un individu qui prend soin d’un autre.

    Aussi au regard du soin mis par l’artiste pour réaliser ses œuvres, elle est quasi convaincue qu’elles traverseraient plusieurs générations. Et, du coup, au Centre Soleil d’Afrique, elle expose une œuvre intitulée « Génération ». Ici, aussi, nous sommes en face d’une œuvre sculptée sur toile. Et comme la plupart des toiles exposées, l’artiste a opté pour des pigments naturels qu’elle est allé chercher à la Maison des artisans de Bamako. Ces pigments naturels donnent de l’amplitude aux sculptures qui laissent entrevoir des personnes âgées engagées dans une mission de transmission aux nouvelles générations.

    Qui parle de génération doit forcement parler d’histoire. L’artiste Alofan G. Alihossi qui aurait pu intituler son exposition au Centre Soleil d’Afrique , « histoire d’une vie », a consacré une œuvre à cette thématique. Sans s’opposer à la tradition orale comme moyen de transmission et de conservation de l’histoire de génération en génération, l’artiste à volontairement opter pour les sources écrites de l’histoire. A cet effet, son œuvre intitulée « Histoire » rend hommage aux livres, en utilisant la technique du collage pour y exposer des pages de livres.

    Tous ceux qui feront un tour au Centre Soleil d’Afrique, auront la chance de voir des œuvres aussi belles que significatives telles que : « La méditation », « Ma direction », « Humeur 1 », « Humeur II », « Rire », « Positivité », « L’apparence », « L’apologie », « Les témoins », « Ma destinée », « Par amour », « Mamie » et « La création ».

    Les dénominations données à ces œuvres ne sont pas le fruit du hasard. Toutes ont une signification particulière que l’artiste dans une volonté contagieuse, ne se privera pas à vous expliquer. Ce travail artistique qui cache mal l’attachement naturel de l’artiste au Mali, ne manquera pas de vous impressionner.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce