• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

    Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    1ère Edition du festival international du riz : Pour la promotion du riz

    vendredi 9 décembre 2016 , par Assane Koné

    La préfecture de Niono en collaboration avec L’Interprofession riz, l’Office du Niger, l’Agence pour la Promotion Tourisme Malien (APTM) organise du 21 au 25 décembre 2016 la première édition du Festival International du riz (FESTIRIZ) dans la ville de Niono (Ségou). L’évènement sera présidé par le ministre de l’Artisanat et du Tourisme, marraine et coparrainé par Bakary Togola et Diadié Bah. La cérémonie de lancement a eu lieu le jeudi 8 décembre 2016 au siège de l’assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), la maison des paysans. Placé sous le thème : "l’innovation agricole". C’était en présence de Bakary Togola, président de l’APCAM, Faliry Boly, président Interprofession riz, Abdoul Berthé, le facilitateur et Gaoussou Fofana, directeur régional du Tourisme et de l’hôtellerie de Ségou.

    L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse tenue le samedi 03 décembre dernier par Gaoussou Fofana, directeur régional de l’Agence pour la Promotion du Tourisme et chargé de la visibilité du FESTRIZ. Il était accompagné par Abdoul Berthé, point focal du festival.

    L’objectif général est de contribuer au développement durable et à la diversification des activités économiques dans la zone Office du Niger. Ce festival a choisi de valoriser le coton malien. C’est ainsi qu’en plus des défilés de mode, des concerts et des expositions, sont prévues des conférences-débats sur différents aspects de la promotion du coton malien. Au menu de ce grand évènement il y aura des conférences débats sur le riz, le tourisme, la cuisson, et la dégustation des mets à base riz un salon d’exposition est également prévu pour les entreprises agricoles.

    Au programme de cette première édition, selon les organisateurs, sont attendus des experts du riz de la Belgique, du Burkina Faso, de la Cote d’Ivoire et du Sénégal. « Ils partageront leurs expériences avec leurs homologues maliens afin de permettre au Mali d’améliorer sa production agricole » affirme un membre du comité d’organisation. Pourquoi le choix de Niono ? Considéré comme la capitale du riz du Mali, la ville de Niono est selon les organisateurs le meilleur choix pour un tel évènement. En termes d’innovation de cette édition, plusieurs recherches seront effectuées par les experts afin de diversifier les variétés de riz au Mali. Selon lui Niono est un grand bassin du riz, l’office fait 25% des superficies cultivées mais ça représente 43% de la production nationale. La zone de Niono produit plus que la production totale de beaucoup de pays de la sous-région.

    « Au Mali nous avons un objectif c’est de faire du Mali la vitrine du riz de l’Afrique de l’ouest » a lancé le président de l’Interprofession, Faliry Boly. Aux dires de Faliry Boly, « la production de l’office du Niger est plus important que la production du Sénégal, du Burkina Faso, du Niger et le Benin mais pourtant on s’assoit sur les mêmes tables pour nous dire qu’ils font la même manière ». « Nous nous estimons qu’il est temps qu’on dépasse ça ». Après l’attaque de la maison d’arrêt de Niono le 6 décembre 2016 vers 1 heure par cinq bandits armés non identifiés, le président de l’Interprofession (les commerçants, les transporteurs et les transformateurs) a rassuré la tenue du festival.

    « Notre but est aussi de mettre à contribution les différents mets à base de riz à travers un évènement d’envergure internationale » expliquepour sa part Mr Abdoul Berthé le grand facilitateur de cet évènement. Pour cette première édition du festival du riz à Niono, 200 000 personnes seront attendues avec un budget prévisionnel qui s’élève à 89 millions de FCFA.

    Pour Fofana, une Commission d’organisation locale est opérationnelle depuis six (6) mois. Elle est présidée par le préfet de Niono, M. Bathily, est à pied œuvre pour faire de cette fête du riz une réussite. Selon lui, le festival sera officiellement lancé dans quelques jours sous la présidence du ministre de l’Agriculture, Kassoum Denon, en présence de la presse nationale et internationale.

    Il faut noter que le « FESTIRIZ » a pour ambition de promouvoir la zone Office du Niger à travers le riz local. Il se veut une opportunité inédite pour améliorer le positionnement et la visibilité de l’Office du Niger, les producteurs, les transporteurs, les chercheurs, les entreprises nationales de production de riz, d’engrais, d’insecticides et autres produits agricoles manufacturés localement sur la marché national et sous régional. Un tel évènement donnera l’occasion à l’Etat malien à travers les structures de l’Agriculture, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, l’APCAM ainsi que les producteurs, les transporteurs, les commerçants, les entreprises agricoles de toucher leurs cibles et de mieux communiquer sur leurs productions.

    Lamine Kané

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce