• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Un premier pas qui doit en appeler d’autres : Al Mahdi condamné à 9 ans par la CPI

    (Bamako, la Haye) Aujourd’hui, les juges de la Cour pénale internationale ont condamné Ahmad Al Faqi Al Mahdi, alias Abou Tourab, à 9 ans d’emprisonnement pour sa responsabilité dans la destruction des mausolées de Tombouctou. Nos organisations se félicitent de

    Ambassadeur des Etats-Unis, suite au regain de la violence à Kidal : « Quinze mois après la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, il n’y a toujours pas de paix »

    Dans un communiqué de presse, l’ambassadeur des Etats-Unis au mali s’inquiète suite au regain de la violence à Kidal et appelle toutes les parties à s’engager pour le respect de l’Accord d’Alger. C’est avec une grande préoccupation que nous constatons depuis un

    La Directrice générale de l’UNESCO salue l’ouverture du procès de la destruction du patrimoine de Tombouctou

    L’UNESCO a salué l’ouverture de l’audience d’Ahmad Al Faqi Al Mahdi devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, pour crimes de guerre et destruction de monuments et bâtiments d’importance religieuse ou historiques, dont 9 mausolées du patrimoine mondial

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Miss Faida : La reine malienne de la beauté sera connue le 1er mars 2014

    samedi 28 décembre 2013 , par Assane Koné

    Sous l’égide de « Diam Consult  », le Mali s’apprête à abriter la première édition de Miss Faida, le concours de beauté des femmes rondes au Mali. En prélude à cet événement, les organisateurs ont animé une conférence de presse le 28 décembre 2013, à l’hôtel Radisson de Bamako.

    « Miss Faida veut valoriser les atouts physiques et intellectuels de la femme africaine et créer un cadre de rapprochement et d’échange culturel entre les huit régions du Mali  », a indiqué Mme Kanssourou F. Bathily, Directrice générale de Diam Consult, promotrice principale de la manifestation. Selon elle, l’organisation de l’édition de cette année, marque la réalisation d’un vieux rêve et sa volonté de promouvoir la beauté naturelle de la femme malienne et son rôle dans la réconciliation nationale. « Dans un contexte de sortie de crise, Miss Faida 2014 est l’occasion pour la femme malienne d’apporter sa pierre à l’édification de la nation, et de proposer pour son beau pays, une nouvelle vision de développement basé sur ses valeurs humaines et culturelles  », a-t-elle indiqué. Avant de conclure que Miss Faida veut sensibiliser la femme malienne sur le danger de la dépigmentation, la décomplexer vis-à-vis du standard occidental de beauté et l’encourager à assumer son teint naturel puis ses rondeurs. Pour cette conférence de presse, Mme Kanssourou Bathily était accompagnée de Fara Laljy Gova, styliste modéliste et de Mariam Maiga, responsable marketing. « La compétition est ouverte aux femmes rondes qui ont un teint naturel, qui connaissent leurs traditions, qui ont une bonne culture générale et qui sont un modèle pour les générations futures  », a indiqué Fara Laljy Gova. Loin des concours Miss qui pourraient être considérés comme des espaces de dévalorisation de la femme, Miss Faida se veut un espace de promotion des atouts corporels, de la tradition, de la tenue vestimentaire, de la coiffure, du maquillage et des danses du terroir. Selon elle, pour cette première édition, les organisateurs s’attendent à recevoir plus de 1000 postulantes venant des différentes régions du Mali pour le casting. « Après une série d’épreuves, le jury retiendra 16 finalistes qui seront dans un même endroit pour une émission télé-réalité, diffusée chaque soir sur les antennes de l’ORTM, pendant 15 jours », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que pendant ces deux semaines, le public aura l’occasion de découvrir la personnalité de chaque candidate afin de choisir sa miss en votant par SMS. Si le premier casting est prévu pour le 25 janvier 2014, il faut dire que la finale est prévue pour le 1er mars 2014 et la remise des prix aura lieu le 8 mars 2014, lors d’une émission télévisée.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce