| |

49 MILITAIRES ARRETES AU MALI : Des opérateurs économiques en terre ivoirienne demandent leur libération

lundi 15 août 2022

Des maliens en terre ivoirienne demandent la libération des 49 militaires détenus au Mali depuis plus d’un mois.

« Nous opérateurs économiques maliens et présidents de plusieurs associations de la société civile malienne de Côte d’Ivoire, encourageons vivement les autorités au plus haut sommet de l’Etat de Côte d’Ivoire et du Mali à tout mettre en œuvre pour le règlement pacifique par voie diplomatique de ce différend, pour le bonheur et la satisfaction des deux peuples frères unis par des liens multiséculaires de solidarité, d’hospitalité et de fraternité ». C’est en substance ce qui ressort de la déclaration du haut conseil des maliens de Côte d’Ivoire qui s’est rassemblé le 8 août 2022 à Abidjan dans la Commune du Plateau, rapporte notre confrère du Banco.

Selon le journal, à l’appel de Haidara Moulaye, président du Haut Conseil des maliens de Côte d’Ivoire, plusieurs ressortissants maliens vivant en Côte d’Ivoire se sont rassemblés dans la Commune du Plateau. Objectif : soutenir les initiatives diplomatiques en vue de trouver une solution négociée de ce malentendu causé par certaines incompréhensions entre les deux pays, suite à l’affaire des 49 militaires ivoiriens. « Nous opérateurs économiques maliens de Côte d’Ivoire, apprécions valablement et positivement la mission de médiation menée par son excellence Faure Gnassingbé, Président de la République togolaise entre le Mali et la Côte d’Ivoire », a précisé Maiga Saliou, Secrétaire général du Haut conseil des maliens de Côte d’Ivoire, dans sa déclaration au nom de la communauté malienne vivant en Côte d’Ivoire. Pour la communauté malienne, « le Mali et la Côte d’Ivoire sont deux pays d’un même peuple. Mieux, les maliens ont été généreusement accueillis par la Côte d’Ivoire. Ils mènent librement leurs activités. Ils sont intégrés au sein de la communauté ivoirienne à tel enseigne que certains ont fondé des foyers et se sont installés durablement. Il importe donc dans ce conteste que les différends entre ces deux pays soient réglés de manière pacifique pour le bonheur de tous ».

Bien d’autres responsables de sociétés civiles étaient présents à cette cérémonie. Il s’agit en l’occurrence de Oumar Kaba N’Diaye, directeur du bureau ivoirien pour la promotion et l’intégration africaine et du professeur Moctar Haidara, président du groupe national de travail pour la concorde et la cohésion sociale.

Une manifestation était prévue le 13 août devant l’Ambassade du Mali à Abidjan pour demander la libération des 49 soldats ivoiriens retenus au Mali.

Mohamed Keita
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav